Aux Etalons, la Nation reconnaissante PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur Paalga   
Lundi, 11 Février 2013 09:40

Dimanche 10 février 2013, il est 17 h 30 à Ouagadougou. Plus qu'une petite heure pour que les Etalons du Burkina entrent en piste pour leur première finale d'une  coupe d'Afrique des Nations de football. Comme avant chaque match, depuis le début de la compétition, nous échangeons des textos avec des amis.  Jusque-là, parfois même contre toute évidence, nous avons distillé l'optimisme sur les chances de succès des Etalons.

Mais hier, à quelqu'un qui nous demandait quel était notre sentiment à quelque temps du début de la rencontre, voici ce que nous répondions : "Impression mitigée à cause de l'enjeu et de la fraîcheur physique. J'ai peur que la peur de gagner  tétanise les joueurs et la fatigue accumulée des deux dernières  prolongations nous jouent de mauvais tours".

 

Prémonition ? Quoi qu'il en soit, à l'issue des 90 minutes de jeu, ce sont les Super Eagles du Nigeria qui se sont adjugés le 29e trophée continental par la plus petite des marques (1-0).

Le rêve s'est donc brisé au Soccer City de Johannesburg. Mais rarement, rêve aura été aussi délicieux. Vouloir remporter la coupe quand on arrive à ce stade de la compétition, quoi de plus normal pour une équipe comme la nôtre qui aurait vu ainsi ses efforts enfin récompensés. Pour autant on aurait tort d'être triste dans la mesure où tout au long du tournoi, on n'aura pas été ridicule, loin s'en faut.

Ne l'oublions pas, vu nos statistiques qui ne plaidaient pas spécialement à notre faveur en partant en Afrique du  Sud, l'objectif clairement avoué de notre onze national était de franchir, quinze ans après la première expérience du genre, le cap du premier tour. Contrat largement rempli puisque non seulement les protégés de Paul Put se sont qualifiés pour les quarts de finale mais, dans ce groupe C où certains avaient vite fait de vendre leur peau, ils s'étaient même payés le luxe de terminer premier, devant, excusez du peu, le futur vainqueur nigérian et le tenant du titre zambien. Le reste donc, ainsi que nous l'avions toujours écrit, relevait du bonus.

L'amertume de la défaite finale est d'autant plus supportable que les nôtres n'ont jamais été ridicules, pas plus hier que lors de leurs précédentes sorties.

Oui, depuis trois semaines nous avons vu des garçons admirables de courage, bien dans leurs jambes et dans leur tête, et qui en voulaient véritablement. Un collectif bien huilé, servi par quelques individualités exceptionnelles à l'image d'Alain Sibiri Traoré et de Jonathan Pitroipa.

On n'a pas si souvent vu une copie aussi propre depuis de longues années, fruit d'un remarquable travail de longue haleine et d'une réelle volonté politique. Qu'il y ait encore des aspérités à polir tant dans l'organisation et la formation des jeunes pouces, nul n'en doute mais ce qui nous a été donné de voir depuis trois semaines augure sans doute de lendemains meilleurs.

Le capitaine Moumouni Dagano et ses camarades sont tombés les armes à la main et c'est toute la Nation qui est aujourd'hui reconnaissante à ceux qui viennent d'entrer de leur vivant au Panthéon du football burkinabè. Réservons-leur donc le soir à 18 h à leur arrivée et les jours suivants un accueil triomphal auquel ont droit tous les héros de leur statut.

 

Adama Ouédraogo

Damiss

 

Mise à jour le Lundi, 11 Février 2013 10:45
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net

 

Recherche

Annonces et agenda

17e édition de la Journée nationale du Paysan: Le comité d’organisation à pied d’œuvre

Le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire(MASA), Mahama Zoungrana, a installé le 13 janvier 2014, à Ouagadougou, le comité national d’organisation de la 17e édition de la Journée nationale du paysan(JNP), prévue pour se tenir du 3 au 5 avril 2014 à Fada N’Gourma. A moins de trois mois de la tenue de la 17e édition de la Journée nationale du paysan (JNP), les membres du comité national d’organisation ont été installés le 13 janvier 2014 par le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire (MASA) , Mahama Zoungrana.

Lire la suite...
 
JPEX 2013 : Journée Parcours de l’Excellence, 2eme édition

Dates et lieu: Ven. 6 décembre et sam. 7 décembre 2013-11-13 à l’Ambassade du Burkina Faso - 159 Boulevard Haussmann, 75008 Paris

Thème : « Emploi et Investissement en Afrique : Les perspectives d’un développement durable »

Pour plus d’informations, voir : www.laceb-agora.com

Lire la suite...
 
De l’huile frelatée saisie

Il n’y a pas longtemps, des bidons d’huile frelatée ont été saisis par les forces de police à Bobo-Dioulasso. Une opération du même type à Ouagadougou a aussi permis de mettre le grappin sur des bidons d’huile de vidange distillée et destinée à la consommation. Ces produits impropres à la consommation sont dommageables à la santé des consommateurs. Les impuretés peuvent s’accumuler dans les vaisseaux sanguins, s’attaquer au foie et prédisposer les consommateurs aux maladies cardiovasculaires. Ces deux saisies ne sont pas des faits isolés et en appellent à plus de ténacité dans la lutte contre la contrefaçon des produits alimentaires. C’est le lieu d’inviter les consommateurs à plus de vigilance et à collaborer avec les services impliqués dans la lutte contre ces produits illicites, car il y va de leur santé.

Nestor BAKI

Sidwaya

 

Bannière 2D Solutions

Bannière

Petites annonces

Bannière

Meteo

Prévisions météo Ouagadougou