Elections au Burkina : 20 pickups comme signe de la fraternité nigériane PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur paalga   
Mercredi, 02 Septembre 2015 08:11

La réussite des échéances électorales au Burkina passe par la mobilisation d’énormes ressources. C’est pour cela que, ce mardi 1er septembre 2015 dans son ambassade à Ouagadougou, la République fédérale du Nigeria a fait don à la CENI de 20 pickups en guise de soutien à l’organisation des élections. Généralement on a l’habitude de voir des pays d’Europe faire des dons à ceux d’Afrique, mais rarement les pays africains se soutenir entre eux. Cette fois-ci le fait est bien singulier pour ne pas être souligné de deux traits : il s’agit de ce soutien du Nigeria au Burkina pour les élections à venir. Ce géant de l’Afrique a donné ce mardi matin à la CENI, dans l’enceinte de son ambassade à Ouaga 2000, un lot de vingt véhicules flambant neufs. Ce don est un soutien logistique pour l’organisation des prochaines échéances électorales.

David Gamba Balla, ambassadeur de la République fédérale du Nigeria au Burkina, a, dans son mot de bienvenue, rappelé que ce don fait suite à une promesse que le Nigeria a faite lors de la rencontre du groupe de contact et de soutien à la transition en mars dernier à Ouagadougou. Son pays s’était engagé à soutenir le Burkina dans l’organisation des élections à venir. Bulus Lolo, émissaire du président nigérian, Muhammadu Buhari, a, dans son intervention, signifié que c’est une manière de rappeler à tout le monde que la démocratie est la meilleure façon de gouverner. Même si la mise en application du processus démocratique est difficile, elle reste l’expression de la volonté du peuple. Comme le Nigeria, le Burkina Faso revient de loin, et pour l’envoyé spécial du président nigérian, si l’implantation de la démocratie a marché au Nigeria, cela marchera sûrement au Burkina Faso. Il a profité de l’occasion pour lancer un appel à tous les partis et à tous les acteurs politiques à exclure la violence et à respecter les lois de la république. Bulus Lolo ajoutera que c’est un plaisir pour lui de remettre ces clés aux autorités du Burkina Faso : «Nous sommes solidaires du peuple burkinabè et nous voulons lui démontrer la fraternité africaine. Nous soutenons le processus électoral en donnant ces véhicules, ce qui conduira à la désignation d’un président démocratiquement élu. Peu importe le coût de ces véhicules, l’essentiel c’est plutôt l’ampleur du geste et l’esprit qui le sous-tend», confia-t-il.

 

Quant à Barthélémy Kéré, président de la CENI, il a tenu à remercier les plus hautes autorités nigérianes pour leur sens élevé de la solidarité. Ces élections sont, selon lui, le point culminant de la marche vers un retour à une vie constitutionnelle normale, jalonnée de défis, et tous les Burkinabè ont pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour la réussite du processus électoral. Ce, parce que l’Afrique et le monde entier nous regardent. Parlant du Nigeria, il a dit que ce geste magnifie l’amitié entre les deux pays, à travers la remise de vingt véhicules automobiles de très haute qualité. «C’est une contribution considérable qui nous permettra d’améliorer les conditions de travail sur le terrain et d’être efficaces dans la conduite des activités électorales. Vous êtes le premier Etat africain qui joint l’acte à la parole pour le soutien effectif à notre pays et à son processus électoral», a-t-il déclaré, heureux. La joie se lisait également sur le visage du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Youssouf Ouattara, à qui est revenu l’honneur de réceptionner les clés au nom du gouvernement burkinabè.

 

Adama Sanou (stagiaire)

L'Observateur paalga

Mise à jour le Mercredi, 02 Septembre 2015 08:20
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net