Préparatifs des élections couplées : La CENI fait le point Imprimer
Écrit par Sidwaya   
Mercredi, 04 Novembre 2015 05:42

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a fait l’état des préparatifs des élections présidentielle et législatives couplées aux acteurs politiques, le mardi 3 novembre 2015 à Ouagadougou.  Elle s’est également prononcée sur la question des fausses cartes d’électeurs. A quelques semaines des élections présidentielle et légisatives couplées, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a rencontré les partis, formations politiques et organisations de la société civile le mardi 3 novembre 2015. Il s’est agi de leur faire le point des préparitifs desdites élections.

 

Il ressort que la liste des quatorze candidats pour la présidentielle a été confirmée par le Conseil constitutionnel ; le tirage au sort pour le positionnement des candidats sur les bulletins uniques est fait. Le Président de la CENI, Me Barthélémy Kéré, a cependant indiqué que pour les législatives, certains partis politiques doivent procéder au remplacement des candidats déclarés innéligibles. Selon lui, si aucune liste n’est invalidée, « nous aurons en compétition pour la députation, 41 listes sur la liste nationale, 998 sur les listes provinciales, soit 1 039 listes représentant 7.058 dossiers de candidats (titulaires et suppléants confondus)». Il a ajouté que pour ce scrutin, les bulletins uniques sont en cours d’impression.

Pour ce qui est du matériel électoral, le président de la CENI a fait savoir que certains n’attendent que le déploiement  et que seuls les bulletins de vote et autres documents électoraux sont en cours de confection. Aux dires de Me Kéré, les élections couplées à venir nécessitent 90 000 membres de bureaux qui seront répartis dans 2 717 bureaux de vote. Barthélémy Kéré a aussi signalé l’impact qu’a eu le report des élections sur le fichier électoral. « Au niveau du fichier électoral qui comptait 5 512 915 électeurs, il y a lieu de prendre en compte tous les citoyens inscrits qui auront 18 ans entre le 11 octobre et le 29 novembre 2015. Ils sont au nombre de 4 100 électeurs » a-t-il déclaré. Il a précisé que ces 4100 électeurs étaient déjà inscrits sur la liste électorale pour le compte des municipales du 31 janvier 2016.

En prenant ces derniers en compte, le nombre d’électeurs pourrait passer à 5 517 015 si aucune radiation n’est intervenue. L’impact du report ne se limite pas à là. Selon la CENI, la tenue des élections municipales à la date du 31 janvier 2016 serait « techniquement difficile ». A en croire son président, l’institution prévoit la publication des résultats provisoires des deux scrutins à jour J+1, c'est-à-dire le 30 novembre. Et ce, grâce à la mise en place d’une plateforme électronique de transmission des résultats. Cette rencontre avec les acteurs politiques a été l’occasion pour la CENI de se prononcer sur l’affaire dite de "fausses cartes d’électeurs". « Personne n’a vu une seule carte », a-t-il fait savoir. Me Kéré s’est tenu à la conclusion du parquet de Ouagadougou qui a classé le dossier sans suite pour absence d’infractions. Les acteurs politiques ont félicité la CENI pour l’avancée des préparatifs, mais ont émis des inquitudes quant à la sécurité. Mais Barthélémy Kéré les a rassurés que les forces de défense et sécurité sont à pied d’œuvre pour que toutes les élections se passent dans le calme et la sérinité.

 

Dominique DIAPPA

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Sidwaya

 

 

Mise à jour le Mercredi, 04 Novembre 2015 06:01