Ablassé Ouédraogo table sur la santé et les connaissances PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Mercredi, 11 Novembre 2015 18:10

Le candidat de Le Faso Autrement à l’élection présidentielle, Ablassé  Ouédraogo, a rencontré les électeurs de Gaoua,  le mardi 10 novembre 2015, à la place de la Révolution de la ville. Sur la base de son projet de société, il a tenté de convaincre la population sortie l’écouter. Prévu à 15 h, le meeting du président de Le Faso Autrement, Ablassé Ouédraogo,  n’a pu se tenir qu’aux environs de 18h dans la cité du Bafuji, le mardi 10 novembre 2015.

A son arrivée, le candidat à l’élection présidentielle a eu droit à quelques applaudissements d’une assemblée relativement fournie. M. Ouédraogo, après avoir remercié l’assistance pour l’accueille « aimable » qu’il a reçu, a présenté de façon succincte son programme. Ainsi, il a déclaré que s’il est élu président du Faso, il mettra un accent particulier sur le développement de l’agriculture. « Si nous voulons atteindre l’autosuffisance alimentaire, nous n’avons pas le choix que de travailler à augmenter la productivité agricole », a-t-il laissé entendre. De ce fait, il préconise  de mettre en place un système qui va permettre d’augmenter les rendements et les capacités de production. Il a aussi déclaré qu’il est important de favoriser les ressources humaines au « pays des Hommes intègres ». A cet effet,  il a indiqué que pour qu’un être humain puisse être une valeur sûre, il faut lui donner la santé, la connaissance et le savoir. Ablassé Ouédraogo a affirmé qu’il faut corriger le système sanitaire du Burkina Faso. Pour la question de l’emploi de la jeunesse, le candidat de Le Faso Autrement veut miser sur la formation afin de permettre à chaque Burkinabè d’apprendre un métier. Ce qui va aider  chacun  à s’autoemployer  car l’Etat, à lui seul, ne peut donner du travail à tout le monde. « Pour parvenir à des actions probantes pour permettre l’épanouissement des habitants des villes et campagnes du Burkina Faso, il suffit d’une volonté politique », a-t-il signifié.

 

 

« Les préoccupations des femmes sont prises en compte »

M. Ouédraogo a affirmé que quand il sera élu, l’autorité de l’Etat sera restaurée ainsi que la discipline   car pour lui un pays ne peut pas être gouverné par la rue. Il a aussi invité les Burkinabè à se mettre au travail dans le respect, l’amour, la tolérance pour la construction d’une nation. Par ailleurs, il a promis de travailler au  cours de son mandat  pour une justice équitable, juste  et combattre efficacement l’insécurité dans toutes ses dimensions.

La vice-présidente de Le Faso Autrement, Mariam Ouédraogo, a aussi salué l’accueil qui a été réservé à la délégation. Elle a assuré la gent féminine que dans le programme du candidat de son parti, la femme a une place de choix. « Les préoccupations des femmes sont prises en compte. Il est prévu que les femmes seront accompagnées dans la création des activités génératrices de revenus»,  a-t-elle dit. Ainsi, selon elle, des microcrédits seront créés pour être mis à leur disposition .En plus de cela, il y aura des actions pour encourager l’entreprenariat féminin par la création de petites et moyennes entreprises. « Ces actions vont permettre aux femmes de tenir convenablement leur rôle dans les foyers », a-t-elle ajouté. Elle a par ailleurs appelé l’assistance à voter son candidat pour qu’il puisse réaliser son programme pour un développement prospère du Burkina Faso. Le candidat de Le Faso Autrement du Poni aux législatives, Jacques Sié Kambou, a aussi  rassuré son candidat à la présidentielle du soutien de la population de Gaoua. Pour lui, le programme de  M. Ouédraogo est celui qui va permettre au Burkina d’être un pays émergent.

 

Evariste YODA

Sidwaya

Mise à jour le Mercredi, 11 Novembre 2015 18:21
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net