Administration des élections : les bénédictions du Moogho Naaba à Youssouf Ouattara Imprimer
Écrit par Sidwaya   
Mercredi, 02 Décembre 2015 07:53

Le Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MATD), Youssouf Ouattara, a rendu visite au Moogho Naaba à son palais à Ouagadougou, le vendredi 27 novembre 2015. Accompagné d’une délégation de proches collaborateurs, le Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MATD), Youssouf Ouattara a été un des hôtes de l’empereur des mossé, dans la matinée du vendredi 27 novembre 2015. Il dit être allé rendre visite à Sa Majesté et recueillir ses conseils.

« Je suis venu saluer Sa Majesté parce que depuis que j’ai été nommé, compte tenu d’un certain nombre de problèmes, je n’ai pas pu le faire. C’était aussi pour recevoir ses conseils afin de réussir la mission qui m’a été confiée dans le cadre de l’administration du territoire », a expliqué le ministre Ouattara après un entretien avec le Moogho Naaba. C’était aussi l’occasion pour lui de le remercier, à la suite des premières autorités du Burkina, pour ses multiples contributions à la recherche de la paix et de la stabilité au « pays des Hommes intègres ». Il a confié que Sa Majesté l’a rassuré de sa disponibilité à toujours œuvrer pour la paix au Burkina Faso. L’occasion faisant le larron, le ministre Ouattara a évoqué avec la presse, l’état des préparatifs des élections du 29 novembre 2015. A ce propos, il a fait savoir que toutes les dispositions sont prises au niveau du ministère, des gouvernorats, des hauts-commissariats et des préfectures pour assurer la police administrative des élections et l’appui nécessaire aux différents acteurs qui interviennent dans le processus électoral. Ces acteurs sont, selon lui, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), les partis politiques et les observateurs présents actuellement au Burkina Faso. Pour ce qui est du couvre-feu pendant la nuit électorale, il a confié que la question de sa suspension ou de son maintien est en étude et que les dispositions idoines seront prises en temps opportun. Le premier responsable de l’organisation des élections a adressé un message à la population burkinabè en lui rappelant l’énormité de l’enjeu du scrutin couplé de dimanche. Des enjeux qui, à son sens, doivent être le socle sur lequel le Burkina nouveau sera bâti. « Je demande à tous les Burkinabè d’être conscients de cet aspect afin que le nouveau régime, qui viendra, parte sur une base solide et que nous mettions fin à la Transition de façon réussie », a-t-il imploré. Avant d’être reçu au salon du palais royal, Youssouf Ouattara a assisté au rituel du faux départ de l’empereur organisé tous les vendredis matins à l’arrière-cour.

 

 

Daniel ZONGO

Sidwaya

Mise à jour le Mercredi, 02 Décembre 2015 08:03