La mission du Conseil de l’Entente juge les scrutins transparents et apaisés PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 03 Décembre 2015 08:31

La mission d’observation électorale du Conseil de l’Entente (CE) au Burkina Faso a animé un point de presse, le mardi 1er décembre 2015, à Ouagadougou. En dehors de quelques dysfonctionnements observés, elle s’est dit satisfaite du bon déroulement des élections du 29 novembre 2015. Aux lendemains des élections couplées (présidentielle et législatives) du 29 novembre 2015, la mission d’observation électorale du Conseil de l’Entente (CE) au Burkina Faso a fait le bilan du déroulement du processus. «Ces élections se sont déroulées de façon démocratique, transparente, équitable et apaisée», a déclaré, le chef de la mission, Bernard d’Almeida.

En effet, l’équipe des observateurs de ladite structure s’est déployée le jour des scrutins dans des bureaux de vote de la ville de Ouagadoudou et d’autres localités comme Samptinga, Nabrabogo, Boussé, Niou et Yako pour suivre les phases d’ouverture, de déroulement et de clôture de ceux-ci. Ainsi, elle a pu relever  quelques dysfonctionnements relatifs à l’ouverture tardive de quelques bureaux de vote et à la difficulté d’identification des lieux de vote par quelques électeurs. En somme, la délégation s’est dit réjouie du bon déroulement du scrutin marqué par l’engouement populaire et le calme observés. Pour elle, ces élections, de par leur spécificité, sont historiques et fondatrices d’un renouveau démocratique au Burkina Faso. De ce fait, la mission de la CE a félicité les différents acteurs impliqués dans ce processus. «Nous félicitons sincèrement tous les acteurs de cette grande performance démocratique,  singulièrement à la CENI pour le dispositif efficace mis en place  et qui a permis de publier les résultats provisoires de la présidentielle dans un délai de 24 heures», s’est exprimé Bernard d’Almeida. Par ailleurs, la délégation a salué l’esprit du fair-play politique qui a animé les candidats durant cette période.

 

L’équipe d’observateurs de la mission du CE déployée au Burkina Faso est composée d’experts des Etats membres et a couvert la période du 23 novembre au 1er décembre 2015.

 

Kadi RABO

Mise à jour le Jeudi, 03 Décembre 2015 08:49
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net

 

Recherche

Annonces et agenda

17e édition de la Journée nationale du Paysan: Le comité d’organisation à pied d’œuvre

Le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire(MASA), Mahama Zoungrana, a installé le 13 janvier 2014, à Ouagadougou, le comité national d’organisation de la 17e édition de la Journée nationale du paysan(JNP), prévue pour se tenir du 3 au 5 avril 2014 à Fada N’Gourma. A moins de trois mois de la tenue de la 17e édition de la Journée nationale du paysan (JNP), les membres du comité national d’organisation ont été installés le 13 janvier 2014 par le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire (MASA) , Mahama Zoungrana.

Lire la suite...
 
JPEX 2013 : Journée Parcours de l’Excellence, 2eme édition

Dates et lieu: Ven. 6 décembre et sam. 7 décembre 2013-11-13 à l’Ambassade du Burkina Faso - 159 Boulevard Haussmann, 75008 Paris

Thème : « Emploi et Investissement en Afrique : Les perspectives d’un développement durable »

Pour plus d’informations, voir : www.laceb-agora.com

Lire la suite...
 
De l’huile frelatée saisie

Il n’y a pas longtemps, des bidons d’huile frelatée ont été saisis par les forces de police à Bobo-Dioulasso. Une opération du même type à Ouagadougou a aussi permis de mettre le grappin sur des bidons d’huile de vidange distillée et destinée à la consommation. Ces produits impropres à la consommation sont dommageables à la santé des consommateurs. Les impuretés peuvent s’accumuler dans les vaisseaux sanguins, s’attaquer au foie et prédisposer les consommateurs aux maladies cardiovasculaires. Ces deux saisies ne sont pas des faits isolés et en appellent à plus de ténacité dans la lutte contre la contrefaçon des produits alimentaires. C’est le lieu d’inviter les consommateurs à plus de vigilance et à collaborer avec les services impliqués dans la lutte contre ces produits illicites, car il y va de leur santé.

Nestor BAKI

Sidwaya

 

Bannière 2D Solutions

Bannière

Petites annonces

Bannière

Meteo

Prévisions météo Ouagadougou