Could not connect to MySQL
Burkina : Des observateurs jugent les scrutins transparents et équitables PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Jeudi, 03 Décembre 2015 08:31

Le Réseau des observateurs de la société civile africaine pour la transparence électorale (ROSCATE) a fait, le lundi 30 novembre 2015, à Ouagadougou, le bilan de son observation des élections présidentielle et législatives du 29 novembre 2015. «Les élections présidentielle et législatives du 29 novembre 2015 au Burkina Faso se sont déroulées dans le calme, la transparence et l’équité», cest le bilan fait par la mission d’observation électorale du Réseau des observateurs de la société civile africaine pour la transparence électorale (ROSCATE) le lendemain des scrutins.

Selon le chef de la mission, Olivier Victor Alabi, plus de huit mille bureaux de vote sur toute l’étendue du territoire ont été couverts par l’équipe du ROSCATE. De l’ouverture de ceux-ci, a-t-il indiqué, aux opérations de dépouillement des bulletins de vote en passant par le déroulement des scrutins et la clôture des bureaux de vote, le constat est que les élections se sont déroulées dans le calme sans qu’aucun incident majeur pouvant entacher sa crédibilité ne soit enregistré. Les observateurs ont dit noter avec satisfaction l’engouement populaire et la présence du matériel électoral dans les bureaux de vote qui ont, dans leur grande majorité, ouvert à l’heure indiquée. Le ROSCATE a aussi salué, entre autres, la présence des délégués des candidats dans les bureaux de vote observés et celle des observateurs internationaux dans 74% de ces lieux. «Cette présence conjointe est une contribution importante à la transparence des scrutins», a indiqué la mission. Par ailleurs, elle a relevé des manquements qui, de son avis, sont mineurs et n’ont aucun impact sur le bon déroulement du processus électoral. Il s’agit notamment d’un acheminement lent de matériel telles les fiches de dépouillement, l’ouverture tardive de quelques bureaux de vote, la difficulté d’identification des sites de vote par certains électeurs. A ceux-ci s’ajoutent le manque de lampe-torche dans des bureaux de vote, et l’absence de courtoisie de certains présidents de bureaux de vote. Outre cela, le réseau a, au regard du bon esprit qui a régné durant tout le processus électoral, félicité toutes les parties prenantes. « Nous remercions les autorités électorales et gouvernementales, les partis politiques, les journalistes, les observateurs nationaux et internationaux et plus particulièrement le peuple burkinabè pour leur coopération et assistance », s’est exprimé Olivier Victor Alabi.

 

La mission d’observation électorale du ROSCATE s’est déployée au Burkina Faso depuis le 11 novembre 2015 et, ce,  sur  invitation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

 

Kadi RABO

Sidwaya

Mise à jour le Jeudi, 03 Décembre 2015 08:52
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net