Elections municipales complémentaires: Un incident vite maîtrisé dans la commune de Fada PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Mardi, 19 Février 2013 06:06

A l’instar d’autres localités du pays, la commune de Fada dans la région de l’Est, était concernée par la reprise des élections municipales, le 17 février 2013. Dans l’ensemble, l’opération s’est bien déroulée. Les électeurs étaient appelés dans trois circonscriptions électorales de la commune de Fada N’Gourma pour les élections municipales complémentaires. Il s’agit des secteurs n°10 et 11 de la ville et le village de Komangou situé à une dizaine de Km de Fada.

« La reprise est due au fait que certains membres de bureaux ont omis de signer des procès verbaux », a indiqué le président de la Commission électorale communale indépendante (CECI) de Fada, Hubert Thiombiano. Il a souligné que pour cette reprise, il n’y a pas eu de problème majeur sauf qu’un militant du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), en l’occurrence l’actuel maire de la commune, s’en est pris verbalement au président du bureau de vote de Komangou sous prétexte que celui-ci a adopté une attitude partisane, lors des explications qu’il donnait aux électeurs sur la manière de voter. Pour lui, ce dernier les orienterait vers certains choix au détriment d’autres. Selon Hubert Thiombiano, il a fallu l’intervention des responsables de la sécurité pour calmer la situation. A l’entendre, tout est vite rentré dans l’ordre et l’opération s’est poursuivie normalement. « Je suis retourné sur les lieux après pour me rassurer que tout a bien repris », a-t-il affirmé. Pour Ernest Natama, président du bureau de vote n°3 du secteur n°11 de Fada, depuis 6 heures, le bureau est ouvert, tout marchait bien à son niveau. Seulement l’affluence n’était pas celle des grands jours et des gens se présentaient alors qu’ils n’avaient pas leur nom sur la liste et sont obligés de rebrousser chemin. Dans son bureau en effet, sur 626 inscrits, seulement 180 avaient voté alors qu’il était presque 16h. Dans la province du Gourma, en plus de la commune de Fada, celles de Diabo, Tibga et Yamba étaient concernées par ce scrutin complémentaire.

 

Daniel ZONGO

Sidwaya

Mise à jour le Mardi, 19 Février 2013 06:19
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net

 

Recherche

Annonces et agenda

17e édition de la Journée nationale du Paysan: Le comité d’organisation à pied d’œuvre

Le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire(MASA), Mahama Zoungrana, a installé le 13 janvier 2014, à Ouagadougou, le comité national d’organisation de la 17e édition de la Journée nationale du paysan(JNP), prévue pour se tenir du 3 au 5 avril 2014 à Fada N’Gourma. A moins de trois mois de la tenue de la 17e édition de la Journée nationale du paysan (JNP), les membres du comité national d’organisation ont été installés le 13 janvier 2014 par le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire (MASA) , Mahama Zoungrana.

Lire la suite...
 
JPEX 2013 : Journée Parcours de l’Excellence, 2eme édition

Dates et lieu: Ven. 6 décembre et sam. 7 décembre 2013-11-13 à l’Ambassade du Burkina Faso - 159 Boulevard Haussmann, 75008 Paris

Thème : « Emploi et Investissement en Afrique : Les perspectives d’un développement durable »

Pour plus d’informations, voir : www.laceb-agora.com

Lire la suite...
 
De l’huile frelatée saisie

Il n’y a pas longtemps, des bidons d’huile frelatée ont été saisis par les forces de police à Bobo-Dioulasso. Une opération du même type à Ouagadougou a aussi permis de mettre le grappin sur des bidons d’huile de vidange distillée et destinée à la consommation. Ces produits impropres à la consommation sont dommageables à la santé des consommateurs. Les impuretés peuvent s’accumuler dans les vaisseaux sanguins, s’attaquer au foie et prédisposer les consommateurs aux maladies cardiovasculaires. Ces deux saisies ne sont pas des faits isolés et en appellent à plus de ténacité dans la lutte contre la contrefaçon des produits alimentaires. C’est le lieu d’inviter les consommateurs à plus de vigilance et à collaborer avec les services impliqués dans la lutte contre ces produits illicites, car il y va de leur santé.

Nestor BAKI

Sidwaya

 

Bannière 2D Solutions

Bannière

Petites annonces

Bannière

Meteo

Prévisions météo Ouagadougou