PNDES : AFREXIMBANK entend apporter plus de 860 milliards de F CFA PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Mercredi, 15 Février 2017 09:08

Le chef  de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, s’est entretenu avec le président de la banque africaine de l’import-export (AFREXIMBANK), Dr Okey Oramah, le mardi 14 février 2017, à Ouagadougou. L’hôte du jour est venu réaffirmer l’engagement de son institution à  apporter sa contribution au Plan national de développement économique et social (PNDES).

Le président de la Banque africaine de l’import-export (AFREXIMBANK), Dr Okey Oramah, est au Burkina Faso pour approfondir les échanges qui ont été entamés au Caire (Egypte) et à Paris (France) dans le cadre du financement du Plan national de développement économique et social (PNDES). Accompagné de ses proches collaborateurs, Dr Oramah a été reçu en audience par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le mardi 14 février 2017, à Ouagadougou. Au cours de l’entretien, le président de AFREXIMBANK, a réitéré l’intention de contribution  de son institution  au PNDES qui s’élève à 1,4 milliard de dollars (environ 864 milliards de F CFA). «Nous avons évoqué des projets relatifs à l’industrialisation, au développement de parcs industriels dans le pays. D’autres domaines comme l’énergie solaire, le développement du chemin de fer qui pourrait connecter le Burkina Faso avec d’autres pays de la sous-région ont également été abordés», a déclaré Dr Okey Oramah, à sa sortie d’audience.

 

Le financement du commerce, qui est le domaine de prédilection de AFREXIMBANK, a été également au menu des échanges. Le président de AFREXIMBANK a indiqué qu’à ce niveau, il a été question de voir dans quelle perspective la banque pourrait aider le Burkina Faso à importer certaines matières premières-clefs pour son développement. «En tant que pays enclavé, le Burkina Faso a des échanges extrêmement nombreux avec les pays qui l’entourent et cela nécessite donc beaucoup d’infrastructures logistiques. Et l’un des engagements de la banque est justement de pouvoir aider les entreprises locales à échanger avec les pays limitrophes à travers la construction d’infrastructures de stockage et l’amélioration de celles de transport. Toute chose qui permettrait de réduire les coûts de ces échanges», a-t-il expliqué. La mise en œuvre de ces différents projets, a précisé Dr Okey Oramah, est arrimée à la durée du PNDES. «Au cours de notre séjour, nous allons rencontrer différentes parties prenantes du PNDES, des membres du gouvernement pour voir comment nous pouvons ensemble concrétiser ces projets dans la durée du Plan», a-t-il ajouté.

La Banque africaine de l’import-export est spécialisée dans le financement du commerce en Afrique. Ses principales activités sont, entre autres, les projets de développement de l’exportation, les financements structurés du commerce, la syndication et les financements spécialisés, la structuration et l’ingénierie financière.

 

Karim BADOLO

Sidwaya

 

Mise à jour le Mercredi, 15 Février 2017 09:13
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net