Séjour du nouveau président ghanéen : Celui-là ne s’appelle pas John PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur paalga   
Vendredi, 05 Mai 2017 07:27

Investi en grandes pompes le 7 janvier dernier à Accra, le nouveau président du Ghana, Nana Akufo-Addo, effectue une tournée dans la sous-région, qui l’a conduit dans notre pays pour une visite de travail de 48 heures. L’objectif de ce séjour, a-t-il signifié à son arrivée, est de remercier son homologue Roch Marc Christian Kaboré pour sa présence à la cérémonie de son investiture et revisiter les domaines de coopération entre les deux pays.

Le nouveau président ghanéen, Nana Akufo-Addo, 72 ans, a longtemps tourné sa bosse dans l’opposition. Il en était même le chef de file quand il a décidé de se présenter, pour la 3e fois, à la magistrature suprême. Ce fils d’ancien président (son père Edward Akufo-Ado, fut président du Ghana de 1970 à 1972) savait que le défi à relever était d’autant plus grand de taille que son principal concurrent était le président en exercice, John Mahama Dramani, qu’il a finalement battu. Ce dernier a eu du reste le grand mérite d’avoir reconnu sa défaite et était présent à la cérémonie d’investiture de son successeur. Pour la petite anecdote, le cinquième chef d’Etat de l’ancienne Gold-Coast est venu briser ce fait curieux qui a voulu que tous les quatre précédents présidents portaient le nom de John. Et comme pour prouver que plus rien ne sera comme avant, il avait annoncé l’intégrité dans la gestion de la chose publique, prévenant lors de son installation que l’argent de l’Etat «ne servira plus de butin au parti vainqueur d’une élection, mais doit être une ressource pour le développement du pays».

 

C’est ce nouveau président, qui ne se promet pas d’être banal, qui a foulé le tarmac de l’aéroport international de Ouagadougou, hier à 10 heures tapantes pour un séjour de 48 heures. A sa descente d’avion, la mobilisation était de taille, notamment du côté des membres de sa communauté vivant au Pays des hommes intègres. Fanions aux couleurs de leur pays au vent, la voix haute, ils étaient comme survoltés, attendant l’arrivée de leur héros. Accueil à la passerelle par le président du Faso en personne, remise de gerbe de fleurs, hymnes nationaux des deux pays et salutation des personnalités ont été les temps forts de la cérémonie à l’aéroport. Après un petit bain de foule à lui offert par sa communauté et l’eau de bienvenue servie dans le cadre aseptisé du salon d’honneur, l’hôte de marque a fait une brève déclaration à la presse pour lever un pan de voile sur l’objet de sa visite. Il s’agit, a-t-il rappelé pour ceux qui ne le savent pas déjà, d’une visite de travail et de remerciements pour le soutien apporté par ses pairs, notamment lors de son investiture, le 7 janvier dernier.

 

Issa K. Barry

L'Observateur paalga

Mise à jour le Vendredi, 05 Mai 2017 07:29
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net