Hommage à « un grand ami » du Burkina en fin mission PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Vendredi, 12 Mai 2017 00:08

Le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur a organisé, le mercredi 10 mai 2017, à Ouagadougou, une cérémonie à l’honneur de l’ambassadeur du Japon, Masato Futaishi, en fin de mission au Burkina.

Après quatre ans passés à renforcer les liens de coopération et d’amitié entre le Burkina Faso et son pays, le Japon, l’ambassadeur Masato Futaishi quitte définitivement le « pays des Hommes intègres ».  Avant son envol pour le bercail, les autorités burkinabè lui ont rendu hommage, le mercredi 10 mai 2017, à travers une cérémonie organisée  par le ministère en charge des affaires étrangères. Au cours de cette soirée solennelle qui a connu la participation des corps diplomatiques accrédités au Burkina Faso, le ministre d’Etat, Simon Compaoré, représentant son collègue des Affaires étrangères en mission, a exprimé avec une « forte émotion » la gratitude du gouvernement et les mots d’au revoir à « un grand ami du Burkina Faso ». « Depuis votre prise de fonction en 2013, vous avez œuvré inlassablement à donner une dimension nouvelle aux relations d’amitié et de coopération entre le Burkina Faso et le Japon », a déclaré le ministre d’Etat. Selon Simon Compaoré, au-delà de la coopération bilatérale, l’ambassadeur Masato, durant son mandat, a travaillé avec humilité pour tisser une grande amitié avec des Burkinabè dans divers domaines d’activités. « Vous avez été un homme très actif ayant contribué au développement économique et social par la mise en œuvre de nombreux projets et programmes au Burkina Faso. Recevez ici la gratitude du peuple burkinabè pour ces résultats atteints grâce à votre disponibilité, votre détermination et votre engagement personnel », a dit le porte-voix de l’Etat burkinabè. Au nombre des acquis à l’actif de Masato Futaishi, M. Compaoré a cité, entre autres, la signature de plusieurs échanges de notes dans les domaines de la coopération économique et financière, l’octroi de l’aide alimentaire, la construction du pavillon du Soleil levant au profit du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), la réalisation de nombreux forages et infrastructures socio-éducatives à l’intérieur du pays. En reconnaissance de tous ces efforts déployés par le diplomate pour dynamiser l’axe Tokyo-Ouagadougou, Masato Futaishi a été élevé à la dignité d’officier de l’Ordre national du Burkina Faso par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.  Simon Compaoré a profité de cette ultime rencontre pour demander au diplomate nippon de soutenir la candidature du Burkina Faso pour abriter la première édition du forum économique Japon-Afrique des secteurs publics et privés.

 

 

L’hommage des pairs

Auparavant l’ambassadeur du Maroc, Farhat Bouazza, doyen des diplomates accrédités au Burkina Faso avait exprimé au nom du corps, sa joie pour la tenue d’une telle cérémonie. Comme le veut la tradition diplomatique, il a adressé des mots d’adieu, d’amitié et de considération à un collègue qui aura marqué les cœurs et les esprits de tous ceux qui l’ont côtoyé. « Votre vaste expérience politique et culturelle construite tout au long d’un parcours irréprochable, ont fait de vous, le digne représentant d’un grand pays et d’une grande civilisation, le Japon », a-t-il loué.   En retour, l’ambassadeur du Japon, visiblement ému par les mots de tendresse  à son égard, a dit toute sa reconnaissance aux autorités burkinabè pour la distinction et la confiance placée en lui. « Je tiens à exprimer mes vifs et sincères remerciements aux autorités pour avoir organisé cette sympathique cérémonie en mon honneur. Je suis ému par les mots très aimables prononcés par le ministre d’Etat à l’endroit de mon pays et à moi-même », s’est réjoui « l’ami du Burkina ». Ma gratitude va, a-t-il dit, singulièrement au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, pour la médaille qui m’a été décernée. « Il n’est pas facile pour mon épouse et moi de quitter définitivement ce pays où nous avons bénéficié de l’accueil chaleureux et de l’hospitalité légendaire des Burkinabè. J’espère un jour qu’un vent puisse me ramener sur la terre des Hommes intègres », a confié le diplomate nippon. L’ambassadeur Futaishi s’est également montré reconnaissant à l’ensemble du corps diplomatique accrédité au Burkina Faso, dont il a salué la franche collaboration. « C’est grâce à vos soutiens et votre collaboration que je suis honoré ce soir et je vous en remercie infiniment ! », a-t-il soutenu. A propos des turbulences politiques qu’a connues le Burkina Faso ces dernières années, le diplomate en fin de mission dit garder l’image d’un pays dont les citoyens ont fait preuve de détermination pour défendre, parfois au prix du sacrifice suprême, les valeurs et principes démocratiques. La cérémonie a pris fin par une remise de cadeaux de souvenir.

 

Beyon Romain NEBIE

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Sidwaya
Mise à jour le Vendredi, 12 Mai 2017 00:15
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net

 

Recherche

Annonces et agenda

17e édition de la Journée nationale du Paysan: Le comité d’organisation à pied d’œuvre

Le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire(MASA), Mahama Zoungrana, a installé le 13 janvier 2014, à Ouagadougou, le comité national d’organisation de la 17e édition de la Journée nationale du paysan(JNP), prévue pour se tenir du 3 au 5 avril 2014 à Fada N’Gourma. A moins de trois mois de la tenue de la 17e édition de la Journée nationale du paysan (JNP), les membres du comité national d’organisation ont été installés le 13 janvier 2014 par le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire (MASA) , Mahama Zoungrana.

Lire la suite...
 
JPEX 2013 : Journée Parcours de l’Excellence, 2eme édition

Dates et lieu: Ven. 6 décembre et sam. 7 décembre 2013-11-13 à l’Ambassade du Burkina Faso - 159 Boulevard Haussmann, 75008 Paris

Thème : « Emploi et Investissement en Afrique : Les perspectives d’un développement durable »

Pour plus d’informations, voir : www.laceb-agora.com

Lire la suite...
 
De l’huile frelatée saisie

Il n’y a pas longtemps, des bidons d’huile frelatée ont été saisis par les forces de police à Bobo-Dioulasso. Une opération du même type à Ouagadougou a aussi permis de mettre le grappin sur des bidons d’huile de vidange distillée et destinée à la consommation. Ces produits impropres à la consommation sont dommageables à la santé des consommateurs. Les impuretés peuvent s’accumuler dans les vaisseaux sanguins, s’attaquer au foie et prédisposer les consommateurs aux maladies cardiovasculaires. Ces deux saisies ne sont pas des faits isolés et en appellent à plus de ténacité dans la lutte contre la contrefaçon des produits alimentaires. C’est le lieu d’inviter les consommateurs à plus de vigilance et à collaborer avec les services impliqués dans la lutte contre ces produits illicites, car il y va de leur santé.

Nestor BAKI

Sidwaya

 

Bannière 2D Solutions

Bannière

Petites annonces

Bannière

Meteo

Prévisions météo Ouagadougou