Décès du président de l’Assemblée nationale : La succession du Dr. Salifou Diallo s’ouvre ce matin PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Jeudi, 31 Août 2017 03:46

Le vice-président de l’Assemblée nationale, Me Bénéwende Sankara,  a  annoncé hier, mercredi 30 août, au cours de la clôture de la session spéciale, l’ouverture, ce jeudi, de la session extraordinaire du parlement, consacrée à la succession du président Salifou Diallo. Cette session s’achèvera le 8 septembre prochain avec l’élection d’un nouveau chef du parlement et la validation du mandat du suppléant  de Gorba à l’hémicycle.

A la suite au décès du président de l’Assemblée nationale Dr. Salifou Diallo, une session spéciale du parlement a été convoquée.  Ouvert le 19 août 2017, elle a essentiellement été consacrée à la cérémonie d’hommage au défunt. Le ton encore hésitant et le coup de maillet presqu’inaudible, Me Benéwendé Sankara, premier vice-président de la Représentation nationale, a présidé la clôture de la session spéciale en l’absence du    gouvernement.  L’heure semble être toujours au recueillement à l’hémicycle parmi les 99 honorables députés présents. Les  présidents de groupes parlementaires et les présidents de commissions n’ont pas souhaité prendre la parole. Me Bénéwendé Sankara a informé les  élus nationaux que le décès du président de l’Assemblée nationale ouvre une double vacance. Celle de son siège de député élu sur la liste nationale de son parti, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) dont il était le président et celle de la présidence de l’Assemblée nationale. Pour le cas de la vacance du siège, le vice-président a indiqué qu’il sera fait application de l’article 160 alinéa 2 du code électoral qui règle l’occupation du siège du député Salifou Diallo par son suppléant. Cette disposition stipule, en effet, qu’ « en cas de vacance de sièges à l’Assemblée nationale, il est fait appel aux suppléants dans l’ordre de leur inscription sur la liste des suppléants ». De sources proches du groupe parlementaire MPP, c’est le maire de l’arrondissement n°9 de Ouagadougou, Albert Bamogo, qui occupera le siège de député de Salifou Diallo. Il aurait déjà reçu sa convocation pour la session extraordinaire et devrait être présent ce jeudi à l’hémicycle, pour valider son mandat. Pour la vacance du poste de président de l’Assemblée nationale, Me Sankara a déclaré qu’il sera procédé a l’élection d’un nouveau président de l’Assemblée en application des articles 91, 92 et 93 de la Constitution et l’article 17 alinéa 3 de la résolution 001 de 2016 portant règlement de l’Assemblée nationale.

 

« Cela nécessite impérativement la convocation d’une session extraordinaire conformément aux dispositions que je viens d’évoquer…Je voudrais rappeler à cet effet l’article 88 de la Constitution dispose : l’Assemblée nationale se réunit en session extraordinaire sur convocation de son président à la demande du Premier ministre, de la majorité absolue des députés sur un ordre du jour déterminé. La session extraordinaire est close dès épuisement de l’ordre du jour  », a-t-il souligné. Le vice-président a, par conséquent soumis à la plénière, la proposition de la conférence des présidents de convoquer cette session extraordinaire dès le 31 août pour s’achever le 8 septembre si la plénière en convenait. La proposition a été entérinée  à l’unanimité. Dans son discours de clôture, le vice-président a salué la mobilisation des députés et du personnel de l’Assemblée dans un élan de compassion et de solidarité dès l’annonce du décès de Salifou Diallo pour lui rendre un hommage mérité. Pour lui, celui que toute la nation pleure, a mené le juste combat jusqu’à sa dernière demeure. Il a enfin exhorté, au nom du bureau de l’Assemblée, chaque député à s’armer de courage et de persévérance pour qu’ensemble « dans le consensus que le Dr. Salifou Diallo a créé », ils puissent terminer « les innombrables chantiers » déjà entamés sous sa houlette.

 

Mahamadi TIEGNA

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Sidwaya

 


 

ASSEMBLEE NATIONALE

Les députés sont convoqués pour la 3e session extraordinaire de l’année 2017

 

Arrêté n°2017/024/AN/PRES/B

Portant convocation d’une session extraordinaire de l’Assemblée nationale

LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

Vu la Constitution ;

Vu la résolution n°001-2015/AN du 30 décembre 2015 portant validation du mandat des députés ;

Vu la résolution n°001-2016/AN du 11 janvier 2016 portant règlement de l’Assemblée nationale ;

A la demande des députés, suite à la tenue de la séance plénière du mercredi 30 août 2017 ;

 

ARRETE

Article 1 : Les députés sont convoqués pour la troisième session extraordinaire de l’année 2017, du jeudi 31 août au vendredi 08 septembre 2017.

Article 2 : Le présent arrêté sera publié au Journal officiel du Faso.

 

Ouagadougou, le 30 août 2017

Pour le Bureau de l’Assemblée nationale,

le Premier Vice-président

Bénéwendé Stanislas SANKARA

 

Mise à jour le Jeudi, 31 Août 2017 03:51
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net