Politique
Affaire Salifou Nébié : Contradiction entre le SAMAB et le parquet PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur paalga   
Lundi, 25 Mai 2015 05:23

Au cours d’un point de presse dans la matinée du 22 mai 2015 à Ouagadougou, le Syndicat autonome des magistrats burkinabè (SAMAB) s’est indigné de la non-évolution du dossier du juge Salifou Nébié devant la justice un an après son assassinat. Le syndicat a regretté le report des assises criminelles, mais également les relations difficiles entre magistrats et avocats avant de prôner une coordination, sous l’autorité du parquet, des conférences de presse de présentation de présumés délinquants de la PJ, police judiciaire (police et gendarmerie).

Mise à jour le Lundi, 25 Mai 2015 05:37
Lire la suite...
 
Commission de la réconciliation nationale et des réformes lancée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Mardi, 19 Mai 2015 07:34

Le ministre de la Communication, chargé des relations avec le Conseil national de Transition, porte-parole du gouvernement, Frédéric Nikiéma, a lancé officiellement le site web de la Commission de la réconciliation nationale et des réformes (CRNR), le 18 mai 2015, dans l’enceinte de son département, à Ouagadougou. www.réconciliation.gov.bf est le nom du site web de la Commission de la réconciliation nationale et des reformes (CRNR). Il a été mis en place pour permettre à chaque Burkinabè d’apporter sa pierre à l’édification d’une paix durable.

Mise à jour le Mardi, 19 Mai 2015 07:47
Lire la suite...
 
Affaire Thomas Sankara : Mariam Sankara chez le président du CNT PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Dimanche, 17 Mai 2015 23:45

Le président du Conseil national de la Transition (CNT), Chériff Sy a reçu en audience Mariam Sankara, épouse de l'ancien président, Thomas Sankara le vendredi 15 mai 2015 à Ouagadougou. Comme il fallait s'y attendre, la veuve Mariam Sankara a mis à profit son séjour au "pays des Hommes intègres" pour faire le tour des institutions de la Transition afin de saluer, non seulement les acteurs de l'insurrection, mais aussi les autorités qui assurent la continuité de l'Etat.

Mise à jour le Lundi, 18 Mai 2015 00:01
Lire la suite...
 
Mariam Sankara : «Je remercie ceux qui ont fait fuir le dictateur » PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur Paalga   
Vendredi, 15 Mai 2015 09:03

C’est à 16h 17 mn, hier 14 mai 2015, que l’oiseau de fer d’Air France à bord duquel était Mariam Sankara, l’épouse du leader de la révolution burkinabè, le capitaine Thomas Sankara, a atterri sur le tarmac de l’aéroport de Ouagadougou. S’adressant à une foule en liesse, elle s’est dit heureuse de fouler le sol burkinabè tout en remerciant tous ceux qui ont contribué par leur courage et leur détermination à faire « fuir Blaise Compaoré, le dictateur »

Mise à jour le Vendredi, 15 Mai 2015 09:07
Lire la suite...
 
Tripatouillages constitutionnels en Afrique : Au suivant de ces messieurs PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur Paalga   
Vendredi, 15 Mai 2015 08:56

Au début ils disent tous ça, serinant inlassablement le même refrain. Quand, à force de foncer droit dans le mur contre lequel Blaise Compaoré le mettait cependant en garde, le président nigérien Mamadou Tandja a fini par se casser la gueule en voulant déverrouiller le nombre de mandats pourtant cadenassé, à Ouagadougou où les velléités de tripatouillage se précisaient chaque jour davantage, on chantait à qui voulait bien prêter une oreille attentive que le Burkina n’est pas le Niger ; que contrairement à ce pays, l’article 37 de notre constitution n’interdisait pas qu’on le torture ; que la loi fondamentale se veut dynamique et non figée ; et patati et patata.

Mise à jour le Vendredi, 15 Mai 2015 09:06
Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 Suivant > Fin >>

Page 173 sur 191

Nos Flux RSS

feed-image Flux RSS 2.0

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net