Lutte contre les violences faites aux enfants : Appelez le 116 ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur paalga   
Mardi, 21 Juillet 2015 07:45

Le consortium Terre des hommes Lausanne, Handicap International, Tié, CEATS et Kéoogo, en collaboration avec la Direction provinciale de l’Action sociale et de la Solidarité nationale du Kadiogo   avec l’appui financier de l’Union européenne, a lancé le 7 juillet 2015 une campagne de communication sur le numéro vert 116. C’est dans le cadre du projet «Lutte contre les violences faites aux enfants au Burkina Faso».

La lutte efficace contre les violences faites aux enfants passe par un système efficace de signalement des cas. C’est pourquoi le ministère en charge de l’Action sociale, à travers la Direction de lutte contre les violences faites aux enfants (DLVE) et avec l’appui de l’UNICEF ainsi que Childhelpline international (CHI), a appuyé, depuis 2009, la mise en place d’un numéro vert afin de pouvoir signaler des cas de violence, a expliqué la directrice provinciale de l’Action sociale du Kadiogo, Maïmouna Bougouma/Traoré.

 

Selon les initiateurs du projet, le 116 permettra, d’une part, de recevoir les appels dénonçant des cas d’enfants en danger et d’alerter les services sociaux pour une intervention rapide avec les autres acteurs de protection et, d’autre part, d’apporter de l’aide, des conseils, des orientations aux populations en matière de protection des enfants. Cependant, cinq ans après sa mise en place, ce numéro vert reste peu connu des populations, et il est même souvent mal utilisé.

Après donc analyse de la situation, pour venir en aide au ministère de l’Action sociale dans cette lutte, Terre des hommes Lausanne, Handicap International, Tié, CEATS et Kéogo, et le Centre d’études et d’appui en travail social, avec le financement de l’UE, ont, au titre de leur stratégie de protection des enfants, planifié des actions de soutien au numéro vert, a déclaré Clément Bagnoa, coordonnateur des projets santé-réadaptation de Handicap International.

Cette campagne vise à «susciter auprès des populations des zones d’intervention le recours au numéro vert pour signaler des cas de violence faites aux enfants». Et pour M. Bagnoa, la question de l’enfant handicapé est encore plus cruciale étant donné qu’il est plus exposé.

Cette campagne de promotion du 116, qui se déroulera dans la province du Kadiogo et notamment dans les six communes rurales que sont Pabré, Tanghin-Dassouri, Saaba, Komki Ipala, Koubri et Komsilga , contribuera donc à réduire les violences faites aux enfants en renforçant le système de protection. , La mise en œuvre opérationnelle de cette campagne de communication est assurée par l’Association des personnes handicapées Bow n’pame avec l’accompagnement technique de Comité « Baoré »Solidarité (CBS).

Il s’agira d’informer les populations des violences faites aux enfants ; de faire connaître le numéro vert 116  et de promouvoir son utilisation par les populations. Entre autres activités, il sera organisé des ciné-débats, des spots télé, des causeries éducatives, des conférences publiques, des stands marchés, etc. suivis d’affichages et de distribution massive d’affiches de sensibilisation dans des lieux stratégiques et/ou publics.

 

Arnaud Ouédraogo

L'Observateur paalga

Mise à jour le Mardi, 21 Juillet 2015 08:05
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net