Hôpital du secteur 30 : Roch promet l’ouverture officielle en septembre PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur paalga   
Mardi, 29 Mars 2016 07:10

Le président du Faso, Roch Marc Christian, est allé visiter l’hôpital du secteur 30 le dimanche 27 mars 2016, jour de la fête de Pâques. A travers cette visite, le chef de l’Etat entend donner un coup d’accélérateur aux travaux de ce centre sanitaire dont l’ouverture est attendue entre août et septembre de l’année courante. Le projet de construction de l’hôpital de district du secteur 30 de Ouagadougou a été initié suite à la pluie diluvienne du 1er septembre 2009 et aux inondations qui avaient créé des dégâts importants au niveau du centre hospitalier universitaire Yalgado- Ouédraogo.

Les travaux ont démarré en mars 2011 et jusqu’à ce jour les populations attendent toujours l’ouverture officielle dudit hôpital. Le 27 mars dernier, c’est le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, « himself », qui est allé constater l’état d’avancement des travaux et galvaniser les acteurs pour que l’ouverture du centre sanitaire du secteur 30 soit effective entre le mois d’août ou septembre 2016.

 

D’entrée de jeu, le plan de l’hôpital lui est présenté sur une carte. Puis, s’en est suivie, une visite guidée dans les différents compartiments. Après la tournée, il s’est entretenu avec les acteurs œuvrant sur le chantier. Enfin, il a répondu aux deux questions dont la presse avait droit. « C’est une visite de terrain pour voir à quel niveau se trouve le chantier, parce que nous tenons à ce que d’ici le mois d’août ou septembre l’hôpital il soit ouvert », a-t-il déclaré.

Le chef de l’Etat a dit avoir constaté que l’imagerie ainsi que les travaux d’adduction de l’ONEA (Office national de l’eau et de l’assainissement) et la SONABEL (Société nationale burkinabè de l’électricité) traînent toujours. « Le constant que nous pouvons faire est qu’il y a des travaux qui ne sont pas encore effectifs, notamment les travaux d’adduction avec l’ONEA et la SONABEL. A ceux-ci, s’ajoute l’imagerie ». Et de promettre, de revenir en avril pour voir si les travaux avancent. Pour lui, il est important d’avoir des structures sanitaires adéquates pour pouvoir résoudre les problèmes de santé des populations.

 

Pour le coordonnateur du projet, Abdoul Malick Ouédraogo, les travaux ont commencé il y a six ans et il n’est pas question que les populations attendent l’ouverture de l’hôpital pour recevoir des soins et qu’au niveau des entreprises ça traîne. L’initiative, selon lui, était de présenter au Président l’état d’avancement des travaux et qu’aussi ce dernier redynamise les acteurs.

 

Il assure que les grosses charges sont terminées et qu’en termes de pourcentage, ils sont à 98% des réalisations. L’achèvement des travaux de la station d’épuration, la fourniture d’équipements complémentaires, sont, entre autres, les conditions à réunir selon le coordinateur, pour rendre l’hôpital fonctionnel d’ici à septembre 2016. De la vocation de l’hôpital, il répond « Pour le moment, ce point est en réflexion et vous serez informés au fur et à mesure que nous évoluerons », a-t-il conclu.

 

 

 

Akodia Ezékiel Ada

Mise à jour le Mardi, 29 Mars 2016 07:31
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net