Maladies tropicales négligées : Des résultats probants enregistrés PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Mardi, 22 Novembre 2016 11:45

Le comité de pilotage régional du projet paludisme et maladies tropicales négligées au Sahel a organisé, les 17 et 18 novembre 2016 à Ouagadougou, une réunion pour réfléchir aux stratégies de lutte contre ces maladies tropicales. Le comité de pilotage régional du Projet paludisme et Maladies tropicales négligées au Sahel (P/MTN) pense que sa stratégie de lutte donne des résultats satisfaisants.

Pour faire le bilan, les membres se sont réunis à Ouagadougou, pour faire le bilan des activités. La réflexion a visé à développer plus de stratégies afin de renforcer l’efficacité de ce projet initié par l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS). Grâce à la mise en œuvre du P/MTN au Burkina Faso, des résultats probants ont été enregistrés, foi du ministre de la Santé, Smaïla Ouédraogo. « Avec le soutien du projet, nous avons réalisé la chimio-prophylaxie du paludisme chez l’enfant. Il s’agit d’une distribution gratuite de médicaments pour prévenir d’éventuels cas de paludisme. Les mois qui ont suivi cette mesure, nous avons constaté une baisse substantielle du nombre de cas de paludisme chez l’enfant », a-t-il témoigné. Selon le représentant du directeur général de l’OOAS, Calos Brito, en dépit de quelques difficultés rencontrées dans certains pays, ce projet est parvenu en moins d’un an de mise en œuvre à réaliser d’importantes activités. Il a cité, entre autres, l’organisation de plusieurs réunions transfrontalières et de campagnes de traitement et de chimio prévention du paludisme et des MTN dans tous les pays. En plus, selon Carlos Brito, la réunion de synthèse et d’échanges d’expériences sur les campagnes, la tenue de l’atelier régional sur la motivation et la rétention des agents de santé communautaire sont d’autres acquis à mettre à l’actif du projet.

 

 

Accroître l’efficacité du projet

Pour rendre le projet plus efficace, les plans d’actions, les budgets et les plans de passation des marchés ont été validés. « C’est aussi l’occasion d’examiner le niveau de mise en œuvre des recommandations de la dernière réunion du comité et de discuter des besoins en médicaments pour les prochaines campagnes de chimio-prévention du paludisme saisonnier », a-t-il ajouté. Pour le ministre de la Santé, l’un des objectifs majeurs du projet est d’œuvrer à une véritable intégration régionale sur le plan sanitaire. Lancé officiellement en juillet 2016, il est financé par la Banque mondiale à hauteur de 121 millions de dollars, soit plus de 10 milliards de F CFA. Selon le représentant de la Banque mondiale, Ousmane Aïdara : « ce projet est au centre de l’une des nouvelles initiatives d’intégration régionale de la Banque mondiale pour lutter contre l’extrême pauvreté et promouvoir la prospérité partagée dans cette région du Sahel ».

 

Joanny SOW

Sidwaya

Mise à jour le Mardi, 22 Novembre 2016 11:47
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net