Coopération Burkina-Qatar : un centre de radiothérapie en vue PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Mercredi, 24 Mai 2017 02:13

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a fait, le lundi 22 mai 2017 à l’aéroport international de Ouagadougou, le point de son séjour au Qatar et en Arabie Saoudite.

Accueilli à sa descente d’avion par le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a fait le bilan de son séjour au Qatar, le lundi 22 mai 2017 à l’aéroport international de Ouagadougou. La coopération bilatérale entre le Burkina et le Qatar dans les secteurs des transports et de la santé était principalement le premier pan de ce séjour du président du Faso. A ce titre, Roch Marc Christian Kaboré et l’Emir du Qatar ont revisité la question du financement de la construction de l’autoroute Ouagadougou-Yamoussoukro. «Nous sommes revenus sur des questions qui ont été déjà discutées il y a fort longtemps, notamment la question de la construction de l’autoroute Ouagadougou-Yamoussoukro», a déclaré le Président du Faso. Sur ce point, les «engagements ont été repris et dans les prochains jours, nous allons travailler à ce que nous puissions les mettre en œuvre», a-t-il ajouté.

 

Toujours dans le domaine des transports, le chef de l’Etat burkinabè a eu des échanges avec les responsables de Qatar Airways. Et cette rencontre a permis, selon Roch Marc Christian Kaboré, d’examiner une coopération entre cette compagnie  et Air Burkina. Et, d’ores et déjà, une visite prochaine d’une équipe de Qatar Airways est attendue au Burkina. «Eux-mêmes ont déjà pris des dispositions pour venir au Burkina d’ici la fin de l’année», a précisé le président du Faso. Sur le plan sanitaire, la question de la lutte contre le cancer a marqué ce séjour. A ce sujet, il a annoncé  que la construction d’un Centre de radiothérapie est en gestation. «Nous avons également discuté autour de la mise en place d’un centre de radiothérapie au Burkina», a-t-il confié.  Et, à l’écouter, des instructions ont été données pour que le traitement de ce dossier se fasse le plus rapidement possible. Après le Qatar, le président du Faso a déposé ses valises à Riyad en Arabie Saoudite.

Là,  il a confié que son pays a pris part en tant que membre de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), à la rencontre entre le Président des Etats-Unis d’Amérique, Donald Trump et les  dirigeants des pays arabes.

Une réunion  qui a été mise à profit par le président du Faso pour exprimer à nouveau sa vision de la lutte contre le terrorisme. «Il nous faut une lutte armée. Mais cela n’est pas suffisant, il faut lutter aussi contre les maux qui créent ces fléaux, et de ce point de vue nous pensons que la question du développement est un facteur déterminant», a-t-il affirmé. Le président du Faso a profité de ce point de presse-bilan pour présenter ses condoléances à la population de Tialgo, où un affrontement entre Kogl-wéogo et population a fait cinq morts. Il a, par ailleurs, rassuré que les  enquêtes iront jusqu’au bout pour situer les responsabilités dans cette affaire car «force doit rester à la loi».`

 

Marou Sawadogo

Sidwaya
Mise à jour le Mercredi, 24 Mai 2017 02:15
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net