Lutte contre le paludisme au Burkina :Les prescriptions de “Docteur” Roch Imprimer
Écrit par Sidwaya   
Jeudi, 26 Avril 2018 07:18

A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, le 25 avril 2018, le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, a appelé les Burkinabè à conjuguer leurs  efforts pour mettre fin à ce fléau d’ici à 2030.

Chaque 25 avril est célébrée la Journée mondiale de lutte contre le paludisme dans le monde entier. Le thème  de cette année est «Prêts à vaincre le paludisme ». Pour la circonstance, le Président du Faso, Roch Marc Christian  Kaboré, a lancé, le mercredi 25 avril 2018, à Ouagadougou, un appel pour un engagement collectif afin que le fléau soit enrayé d’ici à 2030.  Entouré de membres du gouvernement, il a invité tous ses concitoyens à s’approprier cette lutte afin que le paludisme soit définitivement combattu. « Je voudrais lancer un appel au personnel de santé et au peuple burkinabè afin que nous conjuguions nos efforts aussi bien dans la prévention que dans le curatif pour bouter le paludisme hors de notre pays. Ensemble, nous pouvons vaincre le paludisme d’ici à 2030. Et nous devons être cette génération qui contribue à la fin du paludisme dans notre pays et dans le monde de façon générale », a déclaré Roch Marc Christian Kaboré. Il a indiqué que grâce aux efforts consentis par le gouvernement la maladie a reculé de près de 50%, mais il faut maintenir le cap  pour que l’objectif global soit atteint. «  Dans ce sens, le gouvernement a fait des efforts importants d’une part, grâce à la gratuité des soins pour les enfants de moins de cinq ans, et  d’autre part, grâce aux subventions données aux paludiques afin d’apporter la prévention et les soins y relatifs », a-t-il précisé. Ce fléau qui fait le plus grand nombre de dégâts dans le pays, a martelé le président, doit être impérativement  vaincu.

 

 

Karim BADOLO

Sidwaya

Mise à jour le Jeudi, 26 Avril 2018 07:19