Secteur informel: Le gouvernement revisite les indemnisés de la crise de 2011 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Jeudi, 19 Décembre 2013 09:30

Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat a organisé des visites et rencontré des acteurs du secteur informel indemnisés lors de la crise de 2011 sur les conditions de financement de leurs activités, le 14 décembre 2013 à Ouagadougou. Au cours des deux dernières semaines du mois de décembre 2013, au moins 1289 acteurs du secteur informel qui avaient été indemnisés suite à la crise de 2011, recevront la visite de représentants des ministères en charge de la Jeunesse, des Finances, du Travail et du Commerce.

Des rencontres d’échanges sur les conditions de financement des fonds nationaux au profit de ces acteurs se tiendront également au cours de la même période. La cérémonie officielle de lancement de ces activités est intervenue le samedi 14 décembre 2013 à Ouagadougou, en présence des leaders d’associations dont les membres évoluent dans le secteur informel. Les premiers à recevoir la visite des représentants des ministères concernés ont été Innocent Garango, gérant d’un kiosque et Hamado Derra, propriétaire d’une boutique de téléphones portables. Tous les deux ont reconnu que les indemnisations dont ils ont bénéficié leur ont permis de reprendre les activités après les douloureux évènements dont ils ont été victimes lors des mutineries de 2011. « J’ai reçu une indemnisation à la hauteur de mes pertes, soit un peu plus de 4 millions de FCFA », a déclaré Hamado Derra. En effet, en 2011, de nombreux boutiques et magasins avaient été pillés et le gouvernement avait indemnisé des victimes. A ce titre, 1221 petits commerçants dont les pertes n’excédaient pas 1,5 million de FCFA avaient bénéficié de 791 millions environ. L’ensemble des acteurs économiques touchés par la crise avaient aussi bénéficié des indemnisations dont le montant global provisoire est estimé à huit milliards cent trois millions huit cent cinquante-huit mille cent onze (8 103 858 511) FCFA.

 

Pour le conseiller technique du ministre en charge du commerce, Charles Eugène Nabollé, il est important de s’assurer que les indemnisations ont permis aux victimes de reprendre leurs activités et de voir si un accompagnement peut leur être apporté. Aussi, des rencontres d’échanges sur les conditions de financement auprès des fonds tels le Fonds burkinabè de développement économique, (FBDE), le Fonds d’appui au secteur informel (FASI) se tiendront en marge des visites dans les différentes régions. « Dans le cadre de ces rencontres, des sessions d’information et d’échange seront organisées au profit de 5200 acteurs du secteur informel, des retraités et des déflatés sur les conditions de financement dans toutes les régions du pays. 1600 bénéficiaires de financement recevront une formation au montage de plan d’affaires et à la gestion de crédit » a expliqué M. Nabollé.

 

Nadège YE

Sidwaya

Mise à jour le Jeudi, 19 Décembre 2013 09:36
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net

 

Recherche

Annonces et agenda

17e édition de la Journée nationale du Paysan: Le comité d’organisation à pied d’œuvre

Le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire(MASA), Mahama Zoungrana, a installé le 13 janvier 2014, à Ouagadougou, le comité national d’organisation de la 17e édition de la Journée nationale du paysan(JNP), prévue pour se tenir du 3 au 5 avril 2014 à Fada N’Gourma. A moins de trois mois de la tenue de la 17e édition de la Journée nationale du paysan (JNP), les membres du comité national d’organisation ont été installés le 13 janvier 2014 par le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire (MASA) , Mahama Zoungrana.

Lire la suite...
 
JPEX 2013 : Journée Parcours de l’Excellence, 2eme édition

Dates et lieu: Ven. 6 décembre et sam. 7 décembre 2013-11-13 à l’Ambassade du Burkina Faso - 159 Boulevard Haussmann, 75008 Paris

Thème : « Emploi et Investissement en Afrique : Les perspectives d’un développement durable »

Pour plus d’informations, voir : www.laceb-agora.com

Lire la suite...
 
De l’huile frelatée saisie

Il n’y a pas longtemps, des bidons d’huile frelatée ont été saisis par les forces de police à Bobo-Dioulasso. Une opération du même type à Ouagadougou a aussi permis de mettre le grappin sur des bidons d’huile de vidange distillée et destinée à la consommation. Ces produits impropres à la consommation sont dommageables à la santé des consommateurs. Les impuretés peuvent s’accumuler dans les vaisseaux sanguins, s’attaquer au foie et prédisposer les consommateurs aux maladies cardiovasculaires. Ces deux saisies ne sont pas des faits isolés et en appellent à plus de ténacité dans la lutte contre la contrefaçon des produits alimentaires. C’est le lieu d’inviter les consommateurs à plus de vigilance et à collaborer avec les services impliqués dans la lutte contre ces produits illicites, car il y va de leur santé.

Nestor BAKI

Sidwaya

 

Bannière 2D Solutions

Bannière

Petites annonces

Bannière

Meteo

Prévisions météo Ouagadougou