Des commerçants dénoncent la concurrence déloyale des grossistes PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Mercredi, 11 Février 2015 06:45

La Fédération syndicale des commerçants du Burkina (FSCB) a tenu son assemblée générale, le vendredi 6 février 2015 à Ouagadougou. Elle a exigé le respect de la réglementation du commerce par les grossistes. Au cours d’une assemblée générale le 6 février 2015, la Fédération syndicale des commerçants du Burkina (FSCB) a passé en revue les  différentes préoccupations du secteur. Celles-ci tournent  autour  de  l’organisation du commerce à savoir, les ventes en gros, demi-gros détail, de la concurrence déloyale de certains commerçants étrangers qui sont en même temps fabricants, propriétaires de boutiques de vente en gros et par ailleurs vendeurs en détail  à travers les quartiers de la ville et le nombre élevé de postes de contrôles douaniers sur les axes routiers à l’intérieur du territoire burkinabè.

Selon le président du FSCB, Marou Sankandé, la forte mobilisation de leurs militants lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 avait  pour objectif de mettre fin à l’arbitraire, au népotisme, à la corruption, à la gabegie, au clientélisme. «Mais Malheureusement, nous constatons que ces mêmes inégalités persistent toujours, surtout dans le domaine du commerce, qui occupe une place importante dans l’économie du Burkina Faso», a-t-il dit. A l’en croire,  de nombreuses démarches ont été entreprises  auprès des autorités compétentes pour assainir le commerce, en vain pour le moment. «Aujourd’hui ce n’est plus un secret pour personne. Les Chinois, les Japonais, les Arabes, les Pakistanais ont envahi notre commerce. Et le plus grave, c’est que la plupart du temps, ce sont eux les fabricants et les vendeurs en même temps. Et cela n’est pas admissible. Nous ne les détestons pas, nous leur demandons seulement d’être loyaux dans la concurrence en étant uniquement des vendeurs en gros avec des boutiques bien identifiées», a pour sa part confirmé Moussa Nana, secrétaire général de la FCSB.  Il a affirmé qu’un sit-in sera observé devant les boutiques de ceux qui font une concurrence déloyale, pour attirer l’attention des autorités sur les souffrances des petits commerçants. Concernant  les entraves à la libre circulation  des marchandises à l’intérieur du pays, M. Nana a dit que  dans la pratique, les douaniers réclament de l’argent quand bien même  les commerçants présentent les quittances de dédouanement de la marchandise transportée. Une situation qu’il juge inadmissible au nom de la libre circulation des biens et des marchandises dans l’espace communautaire. Du reste, le  secrétaire général de la FCSB a relevé  que la fédération  est ouverte à un dialogue dans un cadre inclusif afin de trouver des solutions concertées aux préoccupations du secteur du commerce pour un rayonnement économique du Burkina Faso.

 

 

 

Safiatou OUEDRAOGO

(Stagiaire)
Sidwaya

Mise à jour le Mercredi, 11 Février 2015 06:59
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net