Saint Valentin: l’amour d’accord, mais la raison d’abord PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Vendredi, 13 Février 2015 07:50

S’il y a bien une fête qui fait couler beaucoup d’encre et de salive dans le monde entier, c’est bien la Saint Valentin. En effet, cette fête dite des amoureux mobilise plus d’un : des chrétiens, des musulmans, des noirs, des blancs, etc.  Des poèmes d’amour, des bijoux, du chocolat, des tableaux, des ours en peluches bref, rien n’est de trop pour satisfaire sa dulcinée ou son bien-aimé. Mais on est en droit de se demander qui est Saint Valentin ? Pourquoi, cette fête lui ait dédié ? Quelle est l’origine de cette fête ? Pourquoi suscite-t-elle autant d’engouement ?

«Il n'y a rien de particulier le jour de la Saint Valentin à l’église. Si ce jour-là, vous allez à la messe on dira aujourd’hui, c’est Saint Valentin. Bonne fête à tous ceux qui se prénomment Valentin et Valentine un point», a déclaré d’entrée de jeu l’abbé Moïse Ouélgo, enseignant  au petit séminaire de Pabré. De nos jours il y a beaucoup d’explications, d’amalgames, de malentendus, d’incompréhension sur ce saint. Des tapages, des manifestations autour de ce jour, ce qui est, selon l’abbé Moïse Ouélgo «une déformation».  En effet, la Saint Valentin est aujourd’hui associée à l’amour romantique. Au Burkina Faso, les amoureux s’échangent des présents luxueux et romantiques.   Chacun le célèbre comme il veut, sans chercher même à connaitre l’origine ou le sens de ce jour. Pourtant, «Il y a eu beaucoup de Saint Valentin. Il y en a eu jusqu’à 13. Au fil de l’histoire, chacun prend ce qui peut l’intéresser. Celui qui est proposé dans le calendrier liturgique est un prêtre de Rome, sous le régime de l’empereur Claude II de Gotique. Il avait été placé sous la garde d’un officier pour avoir manifesté sa foi. L’officier avait une fille adoptive qui était aveugle. Il aurait guéri celle-ci et converti le père ainsi que toute la famille. A cette nouvelle, l’empereur l’a fait décapiter. Il y a aussi un Valentin, on raconte qu’il aurait été arrêté à cause de sa foi. Et en prison, on interdisait le mariage des militaires. Et  lui en cachette célébrait les mariages, lorsqu’on a découvert, on l’a décapité», a détaillé l’abbé Ouélgo. Dans nos pays, cela prend des proportions un peu plus grandes. L’on assiste à des scènes assez désolantes ce jour-là, comme si c’était le seul jour de l’an que l’on doit aimer, ou prouver son amour.  Des jeunes gens, qui quittent leur conjoint, à cause d’un cadeau qui ne serait pas à la hauteur de leurs attentes. Alain Dabiré a vécu une malheureuse histoire, il y a deux ans de cela. Et, depuis lors, il ne veut plus entendre parler de cette fête. «Ce jour-là, avant même que je n’arrive chez elle, elle m’a appelé plus de six  fois. Et quand, je suis arrivé je lui ai dit que je voulais  juste que l’on aille se promener. Donc on ne sort pas ? m’a-t-elle demandé. J’ai dit non, après insistance, elle a accepté et on a fait une petite promenade dans le quartier. De retour, devant sa porte, je lui ai dit un poème que j’ai mis trois nuits à écrire et à mémoriser. A la fin de mon récital, je lui ai offert des fleurs que j’avais plantées chez moi depuis une année. Elle sourit et me demande si c’est tout. J’ai répondu oui, elle m’a lancé mon bouquet à la face. Et m'a crié : je ne veux plus jamais te revoir», a confié M. Dabiré tout ému. D’autres, contrairement à Alain Dabiré veulent y mettre le paquet pour émerveiller leur partenaire. Le jeune fonctionnaire, Lankouandé Marius, que nous avons rencontré dans une boutique de fleurs est de ceux-là. «Chaque jour pour moi est St Valentin. Mais exceptionnellement le 14 février, c’est l’occasion de montrer votre amour à votre conjoint, en lui offrant un petit truc.  Moi, je vais amener ma bien -aimée au cinéma, après on ira au restaurant, et après je vais lui offrir son cadeau», confie-t-il tout souriant, fleurs et ours en peluche en main.   Josiane Ouédraogo, élève en classe de 1ère, nous l’avons rencontrée dans la même boutique. Pour vous, c’est quoi la Saint Valentin ? «C’est une fête qui… qui…, bon ce jour-là chacun donne quelque chose à son amoureux», marmonne-t-elle.

 

 

Les vendeurs de fleurs se frottent les mains

Cet élève de la classe de 1ère prévoit la somme de 10 000 FCFA pour faire un cadeau à son petit ami. Comme Josiane, plusieurs «amoureux» ne savent pas ce que signifie la Saint Valentin, mais vont se dépouiller  pour chérir leur partenaire, ce jour-là. Dans cette course effrénée pour faire des cadeaux, ce sont les fleuristes, et vendeurs de gadgets qui se frottent les mains. Le propriétaire d’une boutique de fleurs, qui a voulu garder l’anonymat, nous confie qu’en trois jours, pendant cette période, il vend plus de fleurs que durant les 362 jours de l’année. «Certains commandent deux, trois bouquets sans doute parce qu’ils ont plusieurs partenaires. Ce n’est pas bien, certes, mais nous, ça nous arrange», avoue ce dernier. Au regard de tout ce business qui ce fait autour de ce jour, nous sommes tentés de dire que cette célébration a perdu tout son sens. Et celui qui a sacrifié  sa vie pour les amoureux, Saint Valentin,  serait sans doute déçu de la manière dont certains lui rendent hommage aujourd’hui. Dans tous les cas, vive l’amour et que Saint Valentin bénisse les amoureux.

 

- J. Benjamine KABORE

(Stagiaire) 
Sidwaya

Mise à jour le Vendredi, 13 Février 2015 07:56
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net