MICA : Un marché achalandé à la 18e édition PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Lundi, 27 Février 2017 11:16

Le Marché international du cinéma et de la télévision africains (MICA) a ouvert ses portes, le dimanche 26 février 2017. Installé dans le quartier  Ouaga 2000, le cadre dispose d’espaces multifonctionnels pour des stands d’exposition, de salons b 2 b et des rencontres professionnelles.

Pour la présente édition du FESPACO, le Marché international du cinéma et de la télévision africains (MICA) est installé à la salle Polyvalente et celle des Fêtes de Ouaga 2000. Ce changement de cadre vise, selon les organisateurs, à apporter des innovations à l’activité. « Ce beau cadre dispose d’espaces multifonctionnels pour vos stands d’exposition, votre salon B2B, vos séances de projection, vos rencontres professionnelles et vos conférences », a expliqué la directrice du MICA, Suzanne Kourouma. Les offres du marché, à l’écouter, sont plus alléchantes à cette édition et à cet effet, elle a invité les acteurs du cinéma à s’en approprier pour non seulement faire fructifier leurs affaires mais aussi pour capitaliser et mutualiser leurs réflexions et expériences. « En créant de tels cadres d’échanges techniques et professionnels, le MICA reste fidèle à son engagement d’accompagner l’industrie africaine du 7e art », a dit Suzanne Kourouma. Pour le représentant du ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Christian Somda, le marché du film est une vitrine pour les œuvres cinématographiques africaines et de la diaspora. Le thème de la 25e édition de la biennale du cinéma étant « Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel », le représentant du ministre a encouragé les institutions étatiques des pays africains à accorder les meilleures facilités aux professionnels afin de booster la production. « Il vous appartient également d’achalander le marché du film d’œuvres de très belle facture. C’est essentiellement à ce tournant de l’ingéniosité et du talent que vous attendent les distributeurs, les diffuseurs, les exploitants et naturellement les cinéphiles », s’est-il adressé aux professionnels. Tant que cet espace  sera empreint de professionnalisme, a dit M. Somda, de la solidarité agissante et de partage, le succès sera collectivement au rendez-vous. C’est pourquoi, il les a invités à saisir toutes les opportunités que le MICA offre pour réussir ce pari de faire de ce rendez-vous, un marché qui répond à leurs attentes. Le parrain de la 18e édition, le directeur général de la Coopération internationale et du développement de la commission européenne, Stephano Manservisi a rappelé que son institution a toujours accompagné le FESPACO. « Nous soutenons le festival non seulement pour sa qualité mais aussi parce qu’il crée des activités économiques saines, de l’emploi », a soutenu Stephano Manservisi qui a rassuré que la Commission européenne restera toujours aux côtés de la biennale.

 

 

Joseph HARO

Sidwaya

Mise à jour le Lundi, 27 Février 2017 11:19
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net