Desserte en eau potable de Ouagadougou : Le 1er avril, Ziga II ouvre ses vannes PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur paalga   
Vendredi, 17 Mars 2017 08:25

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a organisé une visite de presse le mercredi 15 mars 2017. Cette excursion a permis aux hommes de médias de constater la réalisation de la tranche des travaux de Ziga II devant permettre de soulager la peine des populations en attendant la fin des travaux de la station en juin prochain. La visite a été suivie d’une conférence de presse au cours de laquelle le directeur a annoncé que Ziga II coulerait dans les robinets le 1er avril 2017.

A la période chaude de l’année 2016, les habitants de Ouagadougou ont souffert des pénuries d’eau remarquables. Ce calvaire est en passe d’être oublié, si l’on en croit les premiers responsables de l’ONEA. L’Office national de l’eau annonce la réalisation de la tranche des travaux prévue pour soulager la population de la ville de Ouagadougou à partir de mars 2017. Le mercredi dernier, il a organisé une visite de presse qui a permis aux journalistes de voir l’eau couler de la nouvelle station de pompage (SP1 bis) située sur la berge du barrage, à la nouvelle cascade. La promesse faite aux habitants de la capitale de les soulager de la corvée d’eau est tenue. « L’ONEA annonce à la population de la ville de Ouagadougou que l’engagement pris de démarrer la nouvelle station de Ziga le 15 mars est tenu et assure à la population qu’à partir de cette date la station est fonctionnelle et que l’eau potable est disponible !» s’exclame le directeur général de l’ONEA, Arba Jules Ouédraogo.

 

Avec la mise en œuvre de Ziga II, qui fournit une production additionnelle de 99 000 m3/jour, le déficit de 45 000m3/jour est largement comblé. Les travaux de Ziga II finiront le mois de juin et permettront d’enrayer les pénuries d’eau dans la ville de Ouagadougou. Ouaga sera donc à l’abri du besoin en eau jusqu’à l’horizon 2030. Par la même occasion, l’ONEA demande à sa clientèle de redoubler de vigilance, car avec la production additionnelle, c’est une forte pression d’eau qui sera dans les conduits et cela peut occasionner des fuites d’eau. Le directeur général de l’ONEA invite les populations à signaler les fuites d’eau et les anomalies qui seront constatées directement à leur service technique à travers ce numéro vert 80 00 11 11.

De la station de pompage SP1 bis à la cascade, l’eau coule déjà. Mais ce jus précieux n’arrivera dans les robinets qu’après les travaux de rinçage des canalisations et des refoulements (15 au 20 mars) ; le remplissage et les stabilisations progressives des châteaux d’eau ; et la correction des points non desservis (21 au 30). Ziga II coulera donc dans nos robinets le 1er avril. Ce sera le petit sourire, car la finition du gros lot des travaux de cette nouvelle station est attendue à la fin du mois de juin. Ouagadougou sera à l’abri du besoin en eau. «  Fin juin 2017 marquera la fin des travaux de construction de la nouvelle station de Ziga II, avec une capacité additionnelle totale de 7 500m3/h pour couvrir la demande jusqu’à l’horizon 2030.» précise Arba Jules.

Mais l’Office national de l’eau ne compte pas s’arrêter là. Elle est déjà en étude pour la réalisation d’autres infrastructures pour Ouagadougou et d’autres localités.

 

Lévi Constantin Konfé

L'Observateur paalga

Mise à jour le Vendredi, 17 Mars 2017 08:29
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net