Cappuccino : renaît après les attaques du 15 janvier 2016 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Lundi, 12 Juin 2017 08:33

Le café-restaurant cappuccino, une des cibles des attaques terroristes du 15 janvier 2016 à Ouagadougou, a rouvert officiellement ses portes, le samedi 10 juin 2017, en présence d’une délégation gouvernementale et du corps diplomatique.

Le 15 janvier 2016, un commando terroriste attaquait deux cibles, en plein cœur de Ouagadougou dont le café-restaurant, Cappuccino. Quinze mois plus tard, l’infrastructure rénovée a rouvert officiellement ses portes, le samedi 10 juin 2017 en présence de membres du gouvernement et du corps diplomatique tel que les ambassadeurs des Etats-Unis et du Maroc. Pour le ministre en charge de la communication, Rémis Fulgance Dandjinou, le gouvernement, dans son entièreté, veut accompagner le propriétaire du café, Gaetan Santomenna. «La réouverture de Cappuccino est la volonté d’un homme de redonner la vie et surtout celle d’un pays qui a envie d’avancer», a-t-il déclaré. Le ministre Dandjinou a rappelé le courage et la force d’esprit qui ont animé le propriétaire de Cappuccino. «Il a ramené avec lui, ses deux filles, son frère et sa femme alors qu’ici même, il a perdu une partie de sa famille. C’est pour dire qu’il croit véritablement que demain sera meilleur s’il y a la solidarité », a-t-il indiqué. Le porte-parole du gouvernement a laissé entendre que dans cette réouverture, il y a la touche du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré qui s’est rendu dès les premières heures au domicile de l’infortuné. Le ministre des Infrastructures, Eric Wendenmanegha Bougouma, a souligné que le gouvernement est venu assister le promoteur de Cappuccino pour cette réouverture qui a un caractère très fort pour les Burkinabè et leurs amis.

 

Selon lui, la relance des activités du café- restaurant symbolise ‘’la victoire de la vie sur la mort’’ et la détermination à réussir dans un Burkina Faso paisible, débarrassé de toutes les haines, des violences absurdes et inutiles. C’est également, a-t-il ajouté, la détermination des Burkinabè, de leurs amis, du gouvernement et du secteur privé à se donner la main pour réussir ensemble le Plan national de développement économique et social (PNDES). Le ministre Bougouma a aussi salué la foi du propriétaire de Cappuccino qui, malgré la douleur vécue, a voulu réinvestir, embaucher plus de 100 jeunes et redonner vie à cet espace ‘’encore plus moderne, plus splendide et plus vivant que jamais’’. «Le promoteur a décidé de mettre en place la sécurité la plus pointue pour assurer la protection de tous ceux qui viennent à Cappuccino pour dire oui à la paix, à la vie ou pour vivre harmonieusement», a-t-il déclaré. A en croire le propriétaire du café-restaurant, cette réouverture est une continuité et un refus du terrorisme. Il a souhaité que le malheur qu’il a vécu ne se répète plus et n’arrive nulle part ailleurs. Le ministre Bougouma a promis que le gouvernement va se tenir toujours aux côtés de Gaetan Santomenna et du secteur privé en général. L’ouverture au public du café-restaurant est attendue, le jeudi 15 juin 2017. Peu avant la dégustation des différents mets réservés aux invités, une minute de silence a été demandée pour saluer la mémoire des disparus lors des attaques terroristes de Ouagadougou qui ont enregistré près d’une trentaine de morts.

 

Boukary BONKOUNGOU

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Sidwaya

Mise à jour le Lundi, 12 Juin 2017 08:37
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net