Sortie de promotion à l’Académie de Police PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Mardi, 11 Juillet 2017 09:49

La première promotion de l’Académie de Police a effectué sa sortie officielle, le vendredi 7 juillet 2017, à Pabré. Baptisée « Renaissance » par le patron de la cérémonie, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, cette promotion est composée de 275 cadres moyens et supérieurs de la Police nationale.

Au terme de deux années de formation physique, psychologique et intellectuelle, 275 policiers (45 commissaires et 230 officiers) ont reçu leurs épaulettes, le vendredi 7 juillet 2017, à l’Académie de Police de Pabré. Ces cadres moyens et supérieurs de la Police sont la toute première promotion de cette école qui se veut le creuset de la formation de l’élite de la Police nationale. Ils se sont prêtés au traditionnel cérémonial de sortie devant autorités, frères d’arme, parents et amis.  Baptisée « Renaissance » par le patron de la cérémonie de sortie, le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, la promotion devra renforcer les rangs de l’institution chargée du maintien de l’ordre. Les impétrants ont, par ailleurs, été félicités par le chef de l’Etat, qui leur a rappelé le rôle républicain et citoyen de la Police. « Nous leur demandons tout simplement de servir la nation avec honneur, dignité et loyauté », a-t-il indiqué tout en rappelant les missions qui leur sont assignées, à savoir la lutte contre l’incivisme, le banditisme et le terrorisme. Le ministre en charge de la sécurité, Simon Compaoré, satisfait du palmarès de la promotion sortante qui affiche 100% de réussite, s’est dit convaincu que les 275 nouvelles compétences permettront de renforcer le dispositif sécuritaire. « Toute nouvelle sortie de promotion dans un corps, tel un nouveau-né dans une famille, exprime l’espoir d’un avenir meilleur», a-t-il déclaré.  Soulagé et ému pour avoir bouclé deux années de formation intense, le délégué général des stagiaires, Silvain Moïse Tiendrebéogo a confié ses impressions : « nous avons reçu une formation de qualité qui puisse nous placer à la hauteur du défi, celui de remporter des victoires sur l’insécurité sous toutes ses formes à savoir, le grand banditisme, les actes de terrorisme et d’incivisme grandissant». Et d’ajouter que la promotion sortante s’engage à servir la nation avec dévouement, loyauté et professionnalisme. Comme pour justifier la qualité et la rigueur de la formation, le directeur général de l’Académie de police, Amadou Guigma, a affirmé que ces stagiaires ont allié cours à l’école et stages pratiques dans les services de sécurité publics pour être forgés à l’activité policière. L’humilité, l’intégrité, la discipline et le don de soi sont les valeurs cardinales rappelées à la promotion « Renaissance » par M. Gigma.

 

 

Bannir la corruption au sein de la Police nationale

Simon Compaoré, a, lui aussi, prodigué quelques conseils aux 275 policiers. « Vous intégrez vos différents corps à un moment marqué par des remises en cause de la hiérarchie. Votre comportement doit être fondé sur la discipline, l’intégrité et la défense de l’intérêt général. Car, on ne peut atteindre aucun résultat dans l’indiscipline et l’anarchie », a-t-il soutenu. Pour lui, la réussite d’une carrière policière passe par beaucoup d’efforts personnels, d’ardeur au travail, d’esprit d’initiative et de sacrifice. La marraine de la promotion « Renaissance », Rosine Coulibaly, par ailleurs ministre en charge de l’Economie et des Finances, s’est dit fière d’accompagner cette première cuvée de l’Académie de police. Elle s’est dit persuadée que ses filleuls seront à la hauteur des attentes. Mais avant, ils doivent, selon elle, être des modèles. « Je vous exhorte à bannir de votre comportement la corruption qui affecte gravement l’image de votre institution récemment classée première par le Réseau national de lutte contre la corruption (REN-LAC)», a-t-elle lancé. En outre cette tribune a été l’occasion pour le premier responsable des stagiaires, Silvain Moïse Tiendrebéogo, de présenter quelques doléances au chef de l’Etat. «Nous souhaitons la construction d’un amphithéâtre, d’un réfectoire, d’un site de simulation, d’une salle de sport et d’un plateau omnisport. Ces infrastructures permettront d’améliorer les conditions d’études», a-t-il formulé. En vue de donner une image internationale à cette école, il a, également, souhaité que les cérémonies de fin de formation soient toutes présidées par le Président du Faso lui-même. Et le ministre Simon Compaoré d’annoncer : « Des réflexions sont en cours pour orienter le statut des écoles de Police vers un régime de plus en plus autonome sur le plan financier».  Le délégué des stagiaires, Silvain Moïse Tiendrebéogo, a aussi exprimé sa gratitude à l’Académie de Police et à tout son personnel pour leur engagement tout au long de la formation. Une parade des troupes est venue clore cette cérémonie marquant la sortie officielle de 275 cadres de la Police nationale.

 

Joanny SOW

Mouniratou TANKOANO

(Stagiaire)

Sidwaya

Mise à jour le Mardi, 11 Juillet 2017 10:01
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net