Formation militaire:42 sous-lieutenants intègrent les rangs PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Lundi, 24 Juillet 2017 07:45

L’Académie militaire Georges Namoano (AMGN) de Pô, a organisé la sortie de sa 16e promotion de sous-lieutenants, au sein de la structure, dans la soirée du samedi 22 juillet 2017. 42 nouveaux officiers de neuf pays africains ont  reçu leurs épaulettes.

En 33 ans d’existence, l’Académie militaire Georges Namoano (AMGN) de Pô vient de mettre à la disposition des armées africaines, sa 16e cuvée. La cérémonie solennelle de sortie de promotion des 42 officiers d’active a été présidée par le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, sur leur lieu de formation, le samedi 22 juillet 2017. Admise à l’AMGN le 21 octobre 2015, cette promotion est composée de 30 Burkinabè (dont deux femmes), un Centrafricain, deux Ivoiriens, un Djiboutien, un Gabonais, deux Guinéens, un Malien, deux Nigériens et deux Togolais. Avec une moyenne d’âge de 24 ans, au bilan, les sortants ont obtenu des notes allant de 10 à 16/20. La moyenne générale de la classe a été de 13,5/20. Au vu des défis sécuritaires auxquels beaucoup de pays font face de nos jours, le Président du Faso a baptisé cette promotion « Persévérance ».  Selon le Commandant de l’AMGN, le lieutenant-colonel Adam Néré, en adéquation avec les exigences et les défis du moment, ces nouveaux officiers ont été moulés, deux ans durant, dans un vaste champ pluridisciplinaire alliant acquisition de savoir, de savoir-faire et de savoir-être. A ce début de carrière professionnelle, il leur a demandé de déployer, une fois sur le terrain, les qualités qui font la grandeur de l’officier, dont la loyauté. « Soyez de ceux qui nourrissent la flamme de l’unité, de la solidarité et de la fraternité. Développez toujours la force de caractère face aux défis éthiques et déontologiques qui se présentent à l’officier du 21e siècle », leur a-t-il demandé. Il a par ailleurs souhaité que les futurs supérieurs hiérarchiques de « ces jeunes » guident leurs premiers pas tout en leur inspirant confiance. Faisant l’historique de la formation, le délégué de la promotion, Parfait Papa Kambou, a souligné qu’après un mois d’adaptation et de mise en train, les élèves officiers d’active ont traversé de multiples épreuves qui ont forgé leur moral et contribué à leur formation physique et intellectuelle.

 

 

Une formation complète

Ainsi, a-t-il indiqué, en plus des acquis en salle, ils ont bénéficié de stages spécifiques tels que le saut en parachute, le brevet national de secourisme et de sécurité incendie, le Raid Akouhounkoun de 192 Km, le stage de Directeur de mise en œuvre des explosifs (DMOE), l’Instruction sur le tir au combat (ISTC), le Combat en zone urbaine, etc. Un programme « très intense » qui, à son avis, fait d’eux des militaires complets. « Fort de tous ces rudiments, nous sommes aptes à servir partout où le devoir nous appelle », a-t-il dit. Le chef d’état-major général des armées, le général de brigade Oumarou Sadou, qui a déclaré les 42 élèves officiers d’active dignes de l’épaulette de sous-lieutenant et aptes à leur premier emploi d’officier, les a félicités pour leur engagement tout au long de la formation. Il a noté que cette cérémonie, moment d’intenses émotions qui a réuni toutes les personnalités du Burkina Faso et d’ailleurs, est l’expression authentique du lien Armée-Nation. A son sens, cela vient rappeler que l’officier n’est qu’un citoyen en uniforme à qui la nation a convenu de confier une haute responsabilité, celle de mener des hommes au combat pour assurer sa défense. Il a mentionné au passage la nécessité de bien former les forces de défense et de sécurité. Ainsi, pour lui, dans le contexte actuel, investir dans la formation des personnels est un impératif existentiel. D’où, selon ses dires, la mise en place d’un ambitieux plan d’investissement afin de doter l’AMGN de nouvelles capacités. Il a noté sur ce point, entre autres, l’érection d’un nouveau campus avec des infrastructures modernes qui devrait permettre à l’école de former les cadres de l’armée jusqu’au diplôme d’Etat-major. Cette 16e promotion a eu pour parrain le général de division Dominique Djindjéré, ambassadeur du Burkina Faso auprès de la République algérienne. Un choix qui, selon les impétrants, se justifie par les qualités militaires et humaines « exceptionnelles » de l’homme.

 

Daniel ZONGO

...................................................................................................................................................................................

Le Président du Faso, Roch Kaboré, salue la réputation de l’AMGN

 

« C’est toujours avec plaisir que j’assiste à la sortie de promotion de l’AMGN. En l’occurrence, aujourd’hui, nous avons vécu la belle sortie de la 16e promotion de cette académie. C’est un temple de savoir militaire, ce qui signifie  renforcement des compétences en ce qui concerne les hommes et aussi renforcement de leurs capacités à jouer pleinement leur rôle une fois qu’ils seront affectés dans les différents services. Cette formation de qualité qui a aguerri des officiers de neuf pays, montre que l’académie a une bonne réputation. Nous sommes dans une période où les questions sécuritaires sont importantes, donc, ces officiers d’active doivent avoir la détermination, la loyauté, le courage et défendre la patrie partout où ils seront. Comme ils l’ont dit eux-mêmes, c’est vivre pour la patrie et vaincre pour la patrie. C’est très important, car leur rôle et leur contribution à la lutte contre le terrorisme et les trafics de tout genre seront appréciés. Par ailleurs, je note que même si ça vient difficilement, il y a des femmes qui participent à cette formation dont deux dans la présente promotion. De plus, le travail sera fait pour que les femmes qui ont les capacités de participer à cette formation puissent le faire pour apporter leur contribution à l’armée. Je félicite les sortants et je leur souhaite bon vent dans leurs carrières respectives. »

Sidwaya
Mise à jour le Lundi, 24 Juillet 2017 07:49
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net