SNC :Un cocktail pour échanger sur le secteur culturel Imprimer
Écrit par Sidwaya   
Dimanche, 01 Avril 2018 22:58

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a rencontré les artistes présents à la 19ème édition de la Semaine nationale de la culture (SNC). C’était au cours d’un cocktail organisé dans la matinée du vendredi 30 mars 2018, à la résidence du gouverneur des Haut-Bassins.

Comme à l’édition précédente, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a offert un cocktail aux artistes de la 19e Semaine nationale de la culture(SNC), dans la matinée du vendredi 30 mars 2018. Autour d’une table, les artistes et le chef de l’Etat ont pendant une heure discuté sur les préoccupations du monde de la culture burkinabè. Des discussions qui peuvent conduire à l’amélioration des conditions de vie, de travail des artistes, et de la préservation des valeurs culturelles. Les artistes, par la voix du président de la Confédération nationale de la culture du Burkina, Vincent Koala, ont salué la volonté du gouvernement et du chef d’Etat  à soutenir la culture. La présence du président Kaboré à cette 19e édition de la SNC, de l’avis de Vincent Koala, incarne cet engagement profond à protéger et à promouvoir la diversité des expressions culturelles, socle de la paix, de la cohésion et de l’appartenance à une même nation. Convaincu de cet engagement du gouvernement, la communauté culturelle a souhaité que la SNC, dans l’avenir, soit un véritable « laboratoire d’une politique économique de la culture et de la création». Dans ce sens, le monde de la culture a posé quelques doléances que M. Koala a résumées en trois points. Ce sont la réalisation de la cité des artistes annoncée à la 18ème édition en 2016, la promotion des arts et des artistes primés, et l’accroissement des ressources accordées à la biennale de la culture à Bobo Dioulasso. Les acteurs de la culture  ont aussi souhaité que des ressources financières publiques soient accordées aux fédérations culturelles et touristiques qui, selon Vincent Koala, sont récentes et fragiles. Et cela, afin d’accroitre leur efficacité et leur performance, et aussi approfondir le processus de structuration des filières ainsi que leur permettre de jouer leur rôle de veille et de proposition. Outre ces doléances, le porte-parole des artistes a également souhaité une augmentation du Fonds du développement culturel et touristique (FDCT) à hauteur  de trois milliards de FCFA. Le chef de l’Etat a rassuré les artistes de la prise en compte de leurs doléances, tout en leur rappelant l’urgence accordée à la question de la sécurité en ces temps de terrorisme. Ainsi, en évoquant les attaques terroristes qui, à l’écouter, explique en partie, la non réalisation de la cité des artistes promise depuis belle lurette, Rock Marc Christian Kaboré est revenu sur cette promesse en annonçant aux artistes que des dispositions seront prises afin que cette bâtisse puisse accueillir les artistes de la 20ème édition de la biennale en 2020. Au sujet du FDCT, qui est passé de cinq cents millions à un milliard depuis sa création, le président du Faso a demandé une augmentation progressive pour atteindre son relèvement au trois milliards souhaités par les acteurs de la culture. Quant au soutien aux fédérations culturelles et touristiques, il a indiqué qu’il prendra langue avec le ministre en charge de la culture afin de voir dans quelle mesure l’on peut aider à  consolider la structuration de ces unions. Pour résoudre la question de la promotion des lauréats de la Semaine nationale de la culture, le président du Faso a invité le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme « à  tout mettre en œuvre pour un accompagnement réussi pour un réel épanouissement des lauréats de la SNC tant au plan national et international, et ce, pour compter de cette 19ème édition ».

 


Kamélé FAYAMA

Sidwaya

Mise à jour le Dimanche, 01 Avril 2018 23:01