Flintlock 2018 : De nouvelles compétences aptes à traquer les terroristes PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Vendredi, 20 Avril 2018 09:01

Débuté le 9 avril 2015 les rideaux retombent sur l’exercice militaire multinational dénommé Flintlock. La cérémonie de clôture est intervenue, le 19 avril 2018 à Ougagdougou, en présence du Chef d’Etat-major général adjoint des armées du Burkina Faso, le Colonel-major Gilbert Ouédraogo.

Les soldats qui ont bénéficié de l’exercice militaire multinational dénommé Flintlock 2018 sont en phase avec les nouveaux défis sécuritaires du moment. Le Chef d’état-major général adjoint des armées du Burkina Faso, le Colonel-major Gilbert Ouédraogo, qui en a la certitude l’a fait savoir, le jeudi 19 avril 2018, au cours de la cérémonie de clôture de l’opération militaire. Pour lui, les modules tactiques et techniques enseignés pendant les deux semaines sont d’une importance capitale pour les détachements de forces spéciales des huit nations à cette formation intensive au Burkina Faso. « Venus de l’Autriche, de l’Espagne, des Etats-Unis, du Mali, de la Mauritanie, de la Pologne, des Pays-Bas et du Burkina Faso, ces forces militaires ont su partager leur savoir-faire et accroître leur habilité à opérer ensemble », a-t-il avoué.  Il a, en outre, souhaité que les manœuvres en petites unités, les séances de tirs, le saut en parachute et les techniques de libération d’otages dont ont bénéficié les soldats puissent être mis en pratique pour protéger les populations.  Cet exercice, possible grâce au soutien des Etats-Unis d’Amérique est un succès selon le 1er Conseiller de l’ambassade des USA au Burkina Faso, David Young. Il a, à cet effet,  salué les différents pays qui ont accepté participer à l’exercice et partager leur expérience.  « Flintlock a montré l’importance d’une coopération entre les Etats pour vaincre les organisations extrémistes violentes », a-t-il déclaré. David Young a, par ailleurs, indiqué que la collaboration entre le pays de l’oncle Sam et celui des Hommes intègres est parfaite et diversifiée. « Nous intervenons dans tous les domaines de développement et en particulier au niveau de la défense », a-t-il relevé. Et le Colonel-major Ouédraogo de témoigner que les nombreux programmes et formations sont d’un apport inestimable au renforcement des capacités des forces armées burkinabè. A cet effet, il a réitéré, au nom des forces armées, sa gratitude au gouvernement américain et réaffirmé la disponibilité de son pays à accueillir le siège de l’exercice Flintlock 2019.  Cette année, l’opération a réuni environ 1900 soldats issus d’une vingtaine de pays et les exercices se sont simultanément déroulés au Burkina Faso, au Sénégal et au Niger, pays qui en a abrité le siège.

 

 

Abdoulaye BALBONE

Sidwaya

 

Mise à jour le Vendredi, 20 Avril 2018 09:07
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net