Eléphants de Côte d’Ivoire : Et ils vainquirent “la malédiction’’ PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur paalga   
Lundi, 09 Février 2015 07:03

Au-delà de cette affiche que tout le monde attendait, Côte-d’Ivoire # Ghana c’était aussi des retrouvailles entre les enfants du cacao. Premier producteur mondial de cette fève, le premier pays cité était face au deuxième producteur pour une finale au parfum de revanche. Mais vingt-trois ans après, l’histoire s’est répétée à l’Estadio de Bata, et voilà les Eléphants qui ont vaincu ’’la malédiction ’’en remportant leur deuxième titre aux tirs au but (9-8) après 120 minutes sans but.

Les Eléphants de Côte d’Ivoire disputaient leur troisième finale en Guinée Equatoriale, les deux précédentes ayant été perdues aux tirs au but en 2006 en Egypte et 2012 au Gabon.

 

Hier dimanche 8 février 2015, à l’Estadio de Bata, la génération dorée sans Didier Drogba a enfin vaincu le signe indien en emboîtant le pas à ses devanciers que sont les Alain Gouamené, Gadji Céli, Abdoulaye Traoré, dit Ben Badi , Arsène Hobou, Tiéhi Joël, Diaby Sékana, Aka Kouamé et autres.

Si ceux-ci ont battu les Ghanéens après une longue séance aux tirs au but (11-10) à Dakar, Yaya Touré et ses partenaires se sont imposés 9-8 sur le Littoral.

Au Sénégal, le gardien de but Alain Gouamené était le héros du match pour avoir capté le tir du libéro d’Antony Baffoé. A Bata, c’est un autre portier, en l’occurrence, Aboubacar Barry, dit Copa qui a inscrit le but victorieux des Ivoiriens après avoir auparavant repoussé celui de Brahima Razack.

Les Eléphants, il faut le dire, sont revenus de loin car les Ghanéens avaient bien entamé les tirs au but en menant 2-0. Mais ils avaient les dieux avec eux et retournèrent la situation au grand bonheur de leurs supporters.

C’est un grand jour pour la génération dorée qui est montée en puissance de match en match. Elle a d’abord piétiné (1-1 contre la Guinée et le Mali) avant de trouver le déclic face au Cameroun (1-0) et de vaincre coup sur coup le favori algérien et l'inattendue RD Congo (3-1).

Des victoires acquises à la force du poignet qui permet aux Eléphants de succéder aux Super Eagles du Nigeria. C’est sublime, c’est magique et ce matin à Abidjan, les Ivoiriens seront nombreux à l’aéroport international Houphouët-Boigny pour réserver un accueil chaleureux aux nouveaux champions d’Afrique.

Les Black Stars, quant à eux, attendront encore avant de décrocher une cinquième étoile. A Nelspruit, ils étaient tombés en demi-finale face aux Etalons du Burkina. Deux ans plus tard, c’est à Bata en finale contre les Eléphants. Cruel destin que celui du Ghana !

 

Justin Daboné
L'Observateur paalga

Mise à jour le Lundi, 09 Février 2015 07:12
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net