« Je ne démissionnerai pas » (Sita Sangaré, président de la FBF) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Mardi, 24 Février 2015 08:00

Dans l’émission « Controverse » de la Télévision nationale du Burkina (RTB) du jeudi 19 février, le président de la Fédération burkinabè de football (FBF), Sita Sangaré a déclaré qu’il ne démissionnera pas, répondant à une question d’un téléspectateur. Après avoir fait porter la casquette de l’échec de l’équipe nationale du Burkina à cette CAN 2015 par les journalistes, les supporters et l’entraîneur, bon nombre de téléspectateurs ont compris que le président de la FBF cherchait des faux-fuyants pour se dédouaner.

C’est ainsi qu’un téléspectateur a envoyé un message demandant à Sita Sangaré s’il accepterait de démissionner. Demande que le colonel Sangaré a balayé du revers de la main. « Je ne démissionnerai pas », a-t-il répondu s’expliquant que lui et son équipe suivent le programme de leur mandat électif qui prend fin en 2016. Cette même fédération a remplacé l’équipe de Zambendé Théodore Sawadogo après le fiasco de l’équipe burkinabè à la CAN 2012 qui s’était également tenue en Guinée équatoriale. Zambendé et son équipe, y compris l’entraîneur, avaient accepté de partir sans rechigner parce qu’ils estimaient que dans cet échec prématuré, ils avaient leur part de responsabilité. Même si Sita n’a pas clairement reconnu sa part de responsabilité en direct à la télé, il l’a acceptée lors de la conférence de presse-bilan de la CAN au centre technique national de la FBF.

 

Le programme, tant défendu par le colonel, porte en priorité sur la promotion du sport national. Chose qui n’est pas perceptible. Les Etalons sont allés à la CAN avec un seul joueur local sur 23. Ce joueur (3e gardien de but) était sûr à 99% qu’il ne disputerait aucun match de la compétition. C’est de la poudre aux yeux qu’il jette pour dire qu’au moins un joueur local est dans le groupe. Sauf le trophée sous-régional de l’UEMOA, les Etalons locaux ont échoué au CHAN, les Espoirs, les juniors et les cadets ont tous été éliminés des compétitions auxquelles elles ont pris part. C’est un échec et les gens doivent s’assumer au lieu de s’entêter à mettre les fautes sur les autres.

 

Adama SALAMBERE 
Sidwaya

Mise à jour le Mardi, 24 Février 2015 08:13
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net