Les Etalons olympiques seront du rendez-vous de Brazzaville PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Lundi, 13 Avril 2015 07:55

Les Etalons olympiques  ont tenu en échec, le samedi 11 avril 2015 au stade Robert-Champroux de Marcory à Abidjan,  leurs homologues de la Côte d’Ivoire,  par un score nul et vierge. Comptant pour le match retour des éliminatoires des Jeux africains, ce score permet  aux  poulains du coach Issa Balboné de décrocher leur ticket qualificatif pour Brazzaville 2015 après leur victoire (2-1) au match aller à Ouagadougou.

«Nous allons tout donner pour être du rendez-vous de Brazzaville». Ce sont les  mots que le capitaine des Etalons olympiques, Rachid Coulibaly, avait laissé entendre avant le déplacement d'Abidjan. Et au coup de sifflet final, ça été chose faite. Les Etalons olympiques ont décroché, le samedi 11 avril 2015 au stade Robert-Champroux de Marcory à Abidjan, leur billet pour participer aux prochains Jeux africains à Brazzaville en septembre prochain. Avec le score de 0 but partout à Abidjan, Rachid Coulibaly et ses coéquipiers réalisent leur rêve, grâce à leur avantage du match aller (2-1) à Ouagadougou. Au coup d’envoi de cette rencontre, c’est une équipe burkinabè remanié à 80%  de locaux qui a entonné vaillamment le «Ditanye».  Elle n’a compté que trois professionnels dans ses rangs, contrairement au match aller où il y avait une pléiade de professionnels. Il s’agit de Faïçail Ouédraogo, de Fadil Sido et d’Abdoul Karim Nikièma. L’équipe ivoirienne a été presque  identique à celle du  match aller. Les premiers  instants ont été l’affaire des Ivoiriens. Le capitaine Yao Serge Nguessan et ses coéquipiers ont assiégé la défense des visiteurs avec un virevoltant Ibrahim Sangaré. Ils ont obligé les Etalons olympiques à se retrancher dans leur base. Mais la première occasion de but de la rencontre est venue du côté burkinabè avec une frappe de Omar Kaboré qui passe à côté des buts du portier ivoirien. A peine une trentaine de minutes de jeu, la pluie s’est invitée dans la partie.

 

Malgré ce mauvais état de la pelouse, les Burkinabè n’ont pas lâché prise. Romaric Pitroipa (7emn), sur une bonne combinaison, a vu son ballon passer au-dessus de la barre transversale. A la 26e mn, n’eut été l’égoïsme de Fadil Sido, le Burkina Faso allait célébrer le but et  qui allait le mettre à l’abri si le sociétaire de Metz dans la ligue 1 française  avait accepté faire la passe à Omar Kaboré au lieu de frapper directement. C’est d’ailleurs sur ces quelques occasions de buts de part et d’autres , que le juge central de la rencontre, le Soudanais Wadeed Elfatih va renvoyer les deux formations aux vestiaires. A la reprise, les hôtes, conscients de leur élimination si le score en restait là,  ont appuyé sur l’accelérateur avec la  multiplication d’actions offensives. Mais ils ont eu en face d’eux, un excellent portier burkinabè, Mohamed Bailou.  Ce jeune gardien de plus de 2 mètres  du Racing club de Bobo (RCB) a mis en valeur sa longue taille. Il a fait perdre tout espoir aux Eléphants olympiques avec des arrêts spectaculaires. A la fin des 2 fois 45 mn, c’est un pari gagné  pour  l’encadrement technique burkinabè, composé uniquement que des locaux, être du rendez-vous de Brazzaville à l’occasion des 11es Jeux africains. Selon le coach Issa Balboné, cette qualification est historique. «Venir décrocher la qualification face à une nation de football comme la Côte d’Ivoire n’est pas chose facile. Félicitations aux joueurs d’avoir pu arracher la qualification en terre étrangère», a-t-il affirmé.

 

Ollo Aimé Césaire HIEN

Depuis Abidjan

.....................................................................................................................................

Fiche technique

Compétition : match retour des éliminatoires  des Jeux africains «Brazzaville 2015» Côte d’Ivoire 0 #0 Burkina Faso

Terrain : Stade Robert-Champroux de Marcory

Temps : pluvieux

Pelouse : Synthétique

Spectateurs : environ 3000

Arbitres : Commissaire : Alhaji Adam (Ghana), arbitre  central : Wadeed Elfatih (Soudan), 1e  assistant : Mohamed Abdallah (Soudan), 2e assistant : Eltiarfi Yousif (Soudan) et 4e officiel : Mahmood Ali (Soudan)

Buts : nul et vierge

Avertissements : néant

 

Compositions des équipes :

Côte d’Ivoire : Mohamed Cheick Koné, Yao Serge Nguessan, Christian Alex Angbandji, Jacob Ezékiel Dépodé puis Koné Abdul Manfou (62e mn), Abdoul Aziz Siahoune, Ibrahima Diaby, Ibrahim Sangaré puis Alain Cédric Kouadio (63e mn), Abdoul Ibarahim Coulibaly, Adjmani Hugues Stéphane, Kramo Kouame Aubin et Dao Guillaume Nicaise puis Drissa Dagnogo (70e mn).

Entraîneur : Koné Tiegbé

 

Burkina Faso : Mohamed Bailou, Yellébouré Alassane, Abdoul Karim, Faïcal Ouédraogo, Fadil Sido puis Fousséni Béao (85e mn), Mohamed Ouattara, Romaric Pitroipa puis Zakaria Zerbo (67e mn), Adama Barro, Delwendé Ismaël Yanogo, Biassoum Rachid Coulibaly et Omar Kaboré puis Francis Kaboré (75e mn).

Entraîneur : Issa Balboné

Sidwaya

Mise à jour le Lundi, 13 Avril 2015 08:20
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net