Coupe du Faso 2015 : Et les « bidasses » brandissent leur 3e trophée Imprimer
Écrit par Sidwaya   
Jeudi, 06 Août 2015 08:18

L’Union sportive des forces armées (USFA) a remporté, le mercredi 5 août 2015 au stade du 4-Août,  la 29e coupe du Faso. Elle a laminé (3-0) l’Association sportive  des fonctionnaires de Bobo(ASFB). Avec ce nouveau sacre, « les bidasses » passent à trois titres de coupe du Faso. Après 2002 et 2010, l’Union sportive des forces armées (USFA) a décroché, le mercredi 5 août 2015 au stade du 4-Août, son 3e trophée de la coupe du Faso. Les « bidasses » ont disposé (3-0) de l’Association sportive des fonctionnaires de Bobo (ASFB) en finale de la 29e coupe du Faso.

Une finale qui  a eu l’allure d’un match de lever de rideau. Les 22 acteurs ont servi aux 15 000 spectateurs de la cuvette du stade du 4-Août un jeu décousu dans un rythme assez lent. Le manque d’enthousiasme dans le jeu se laissait voir dans tous les compartiments. Ibrahim Sidibé, l’attaquant de l’ASFB, illustre bien cette nonchalance. Servi plusieurs fois dans des conditions idéales, il a trouvé le moyen de manquer l’immanquable. Hélas ! Il a, en lieu et place de faire trembler les filets, étalé sa médiocrité avec de mauvais contrôles et  tirs. Idem du côté de l’US forces armées.  Avec ses carences offensives de part et d’autre,  l’on se croyait  à une finale qui se jouait à huis clos tellement que les supporters étaient calmes. C’est d’ailleurs sur cette ‘’triste réalité’’  que le trio arbitral ivoirien a conduit les deux finalistes aux vestiaires sur la note de 0 but partout. De retour après les conseils de l’encadrement technique, le capitaine de l’USFA, Ousséni Yéyé et ses coéquipiers ont prouvé  qu’ils ne sont pas parvenus 3e du championnat national de football de la saison 2014-2015 par hasard. D’ailleurs, il leur a fallu 11 minutes pour faire revivre le stade du

 

4-Août. Profitant d’une mauvaise exécution d’un coup de pied arrêté de  l’ASFB, la défense de l’USFA a récupéré le ballon et procédé à un contre. Un contre que Mikayou Dramé ne s’est pas privé pour battre le portier des « buffles de Sya », Djibril Koné.  Malgré cette ouverture du score, les protégés du coach de l’équipe militaire, Moussa Sanogo Falcao, en voulaient toujours. Malheureusement pour l’équipe bobolaise, ça sera chose faite. Un second but  à la toute dernière minute du temps réglementaire  sur un coup de tête de Cyrille Kpan. Et un 3e qui a  crucifié  l’adversaire dans les arrêts de jeu  par l’entremise de Franck Guiaman. C’est sur cette note sévère de 3 buts à 0  que l’USFA établit la parité de deux victoires partout avec son adversaire du jour en finale de la coupe du Faso. Cette finale de la coupe du Faso a été émaillée d’un incident mineur qui mérite tout de même d’être signalé. Il s’agit de ces supporters qui brandissaient des  banderoles sur lesquelles on pouvait lire « pas de discrimination dans notre football », « Sita, un président raciste », « Zio, un arbitre corrompu ». Le football  burkinabé n’a pas besoin de ses propos haineux dans les stades. Vivement que les auteurs de ces propos sachent se ressaisir et prôner l’intérêt général du football national. Le sport, c’est avant tout le fair-play. Dans les chapitre des récompenses, l’USFA remporte le trophée, des médailles d’or et une bagatelle somme de 10 000 000 FCFA. Son dauphin, l’ASFB, se contente des médailles d’argent et une enveloppe de 7 500 000 FCFA. L’EFO, pour avoir occupé le bas du podium, reçoit des médailles de bronze et une somme de 5 000 000 FCFA.

 

Ollo Aimé

Césaire HIEN

--------------------------------------------------------------------------

Propos d’après-match

Yacouba Isaac Zida, Premier ministre représentant le président du Faso: « L’USFA a livré un jeu de belle facture »

« Nous félicitons l’équipe de l’USFA qui a été sacrée vainqueur. Elle a livré un jeu de très belle facture et a mérité tout à fait cette victoire par  3 buts à 0. Nous félicitons également l’ASFB qui n’a pas du tout démérité mais comme il faut un vainqueur, je pense que l’USFA a été nettement au-dessus. Je profite donc féliciter tous les clubs qui ont été engagés lors de cette saison, je les encourage à persévérer pour qu’au niveau national, nous puissions avoir un football à la mesure de ce que la population attend de son équipe nationale, à savoir les Etalons. C’est la fin de la saison et je leur souhaite une bonne pause et qu’ils se préparent pour que l’édition 2016 soit encore meilleure. »

--------------------------------------------------------------------------

Falcao Moussa Sanogo, coach de l’USFA: « Le résultat est amplement mérité »

« Nous savions que le match n’allait pas être facile, et pour cela, nous nous sommes préparés en conséquence. On devrait prendre les adversaires à l’usure. Je savais qu’en deuxième mi-temps, ils n’allaient pas tenir, et j’ai demandé aux miens de rester concentrés jusqu’à la fin, certainement qu’ils vont lâcher à un moment donné, et on aura notre temps de jeu. C’est ce qui s’est passé, donc je pense que c’est un résultat amplement mérité. »

-------------------------------------------------------------------------

Salif Sanou, coach de l’ASFB: « L’ASFB a manqué de chance »

« Pour moi, l’ASFB a manqué seulement de chance. Sur un coup franc qui nous appartenait, on prend un but alors qu’en première période, on n’a obtenu pareille occasion et on l’a ratée. Pour moi, la chance a été du côté de l’USFA. C’est une coupe, et l’USFA est plus expérimentée que nous. Elle a su profiter de l’occasion que nous lui avons offerte. On n’a pris deux autres buts parce que nous avons remplacé nos élément défensifs et du milieu. Forcément, on s’exposait à des contres, c’est ce qui est arrivé, c’est le football. »

 

 

Propos recueillis par Pengdwendé Achille

OUEDRAOGO et Adama SALAMBERE

 

 

 

--------------------------------------------------------------------------

 

Fiche technique

 

Finale de la 29e coupe du Faso au stade du 4-Août de Ouagadougou

 

Temps : doux

Pelouse : Bon état

Spectateurs : 15 000 environ

Les arbitres : Abou Coulibaly assisté de Marius et de Gabriel Kouamé Kangah (Côte d’Ivoire)

Cartons jaunes : Jamal Ilepeju (45+1), Franck Guiaman (85e) pour l’USFA

Cartons rouges : Néant

Buts : Mikayoul Dramé (56e), Cyrille Kpan (90e), Franck Guiama (90+2) pour l’USFA

 

Les équipes

ASFB : Djibril Koné, Soumaïla Ouattara, Ibrahim Sidibé, Ardjouma Sanou, Sakon Moussa Sanou (puis Soungalo Diakité, 78e), Salif Bagayogo, Issa Zerbo, Papus Diarra, Richmond Kouamé (puis Fayçal Sinaré, 81e), Léopold Djiguemdé, Mohamed Traoré. Entraîneur : Salif Sanou

USFA : Arnaud Sako, Ousséni Yéyé, Jamal Ilepeju, Mohamed Guira, Ziem Somda, Romain Sawadogo (puis Abdoul Rasmané Kaboré, 68e), Ibrahim Sanfo, Yves Kouadio (puis Rodrique Sawadogo), Franck Guiaman, Cyrille Kpan, Mikayoul Dramé (puis Sévérin Traoré, 88e). Entraîneur : Moussa Sanogo Falcao