Jeux africains : Mohamed Sylla envoie les Etalons en finale PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur paalga   
Mercredi, 16 Septembre 2015 09:37

Les Etalons ont créé la sensation en battant en demi-finale des 11èmes jeux africains les Super Eagles du Nigeria par 3 buts; avec à la clé un match palpitant du meilleur espoir du Fasofoot 2015, Mohamed Sylla. Euphoriques Etalons comme on aimerait bien les voir ; l'équipe nationale espoir, présente au Congo Brazzaville a livré un match de haut vol en battant une sélection faite à partir de 130 millions d'habitants, appelée Super Eagles par 3 à 1. Elle s'offre ainsi le 2e billet de la finale (la première étant enlevée par le Sénégal qui a battu le Congo par 3 à 1).

Les poulains du trio Brama-Balboné-Albert ont tout simplement pris sur eux toutes les critiques dont ils avaient été l'objet à l'issue de leur match contre le Soudan et ont rectifié extraordinairement le tir. On croirait que c'est maintenant que commence la compétition pour eux, pourtant ils n'ont eu que 48 heures de repos quand l'adversaire en a eu 72. Cela n'a rien enlevé à l’esprit conquérant des nôtres.

 

S’ils ont subi le match d’entrée avec des gaillards nigérians qui ont contrôlé le début de la partie, ce sont les Burkinabè qui vont être les premiers à trouver la faille. En effet, sur un ballon bien servi par le milieu de terrain, Omar Kaboré sert Mohamed Sylla sur un boulevard. Le meneur de jeu burkinabè évite la sortie du gardien et est aidé dans sa tâche par la défense nigériane qui pousse le ballon dans sa propre cage (0-1 ; 12e mn). C’est la grosse sensation. Les Super Eagles se remettent à pousser, et se créent des occasions, mais derrière, le jeune portier du RCB, Kouakou Koffi, est impérial sur ses sorties. Face aux échecs, l’adversaire joue physique. Les petits Étalons en font les frais, mais résistent. Ils gardent ce score jusqu’ à la mi-temps.

 

Au retour, c’est le même récital : pressing nigérian, ténacité burkinabè. C’est dans cette situation qu’Emmanuel Gora se battra comme un diable pour récupérer un ballon depuis sa base arrière. Quelques chevauchées, il lance Omar Kaboré dans le dos de la défense. L'Etalon contrôle, avance et fusille le portier adverse. (0-2 ; 63e mn). Waouh, incroyable ! Le Nigeria est assommé, affalé, agonisant. Malgré tout, il pousse et obtient la réduction du score à la 75e mn (1-2). Sentant le danger, les Étalons vont mettre l’adversaire à leurs pieds ; à la 78e, Sylla hérite d’une offrande de Kaboré. Il se calme, respire, ajuste le portier et envoie le ballon au fond du filet (1-3). Le garçon a du potentiel, du sang-froid, du talent. Non, c’est un artiste. Il a effacé toutes les critiques faites sur lui. Le grand Nigeria est mort. Les Etalons sont en finale. Ils croiseront le vendredi 18 septembre prochain le Sénégal pour la conquête de la médaille d’or. Sacrés Etalons, fantastiques joueurs !

 

 

De notre envoyé au Congo,

Kader Traoré

L'Observateur paalga

Mise à jour le Mercredi, 16 Septembre 2015 10:05
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net