Burkina Faso # Cameroun ( 1-1):les Etalons préservent l’essentiel Imprimer
Écrit par Sidwaya   
Lundi, 16 Janvier 2017 09:18

Pour leur entrée en scène dans cette 31e Coupe d’Afrique des nations, les Etalons ont obligé les Lions Indomptables au partage des points (1-1). Un résultat qui les évite de se retrouver très vite dans la position du chasseur. Désireux d’effacer le traumatisme de 2015, les Etalons entament la partie pied au plancher.

Les Lions sont cueillis à la gorge par la vivacité des poulains de Paulo Duarte. Incapable de répondre techniquement les camerounais imposent alors un défi physique qui oblige les burkinabè à déjouer. Ils parviendront même à taper en premier sur la tête du clou burkinabè par Benjamin Moukandjo qui, d’un subtil coup-franc, oblige Hervé Kouakou Koffi à aller chercher le ballon au fond de ses filets (35e). Christian Mougang Bassogog avait même l’opportunité de tuer le match à l’entrée du temps additionnel de la première période. Mais il se heurtera à la grande classe du jeune portier burkinabè qui fera obstacle à sa tentative pour garder son équipe en vie dans la partie. C’était même peut-être le tournant du match car un but de break camerounais aurait assommé à jamais les ouailles de Duarte. Mais ils sauront s’accrocher à ce mince fil qui les tenait dans le match comme une bouée de sauvetage. Désorientés et désemparés après le but camerounais, les Etalons étaient à un moment donné incapable de mettre un pied devant l’autre. Passes imprécises, mauvais choix, appels à contre temps, le jeu n’avait plus un fil conducteur et l’on voyait même Issoufou Dayo et Bakary Koné sauter les lignes pour balancer les ballons aux attaquants. Mais des ballons qui se perdaient généralement sur les têtes des colosses défenseurs des Lions. L’enthousiasme entrevu dans les 15 premières minutes avait subitement foutu le camp. Mais la maladresse camerounaise allait aider les Etalons à se relever. Une balle arrêtée de Banou Diawara crée la zizanie dans le bastion défensif camerounais et Issoufou Dayo qui se trouvait au bon endroit et au bon moment n’avait plus qu’à conclure et rétablir la parité au score (75e). Les Etalons retrouvent alors de la verve et de l’allant. Ils rééquilibrent les débats et recommencent à montrer le bout de leur museau dans la surface de vérité des Lions Indomptables comme dans le premier quart d’heure où Jonathan Pitroipa était parvenu à ouvrir le score mais il sera signalé hors-jeu (6e). Ou sur cette seconde offensive de la partie où Razack Traoré croisera trop sa frappe (13e). Ce résultat maintient donc un équilibre parfait dans le groupe A car auparavant en match d’ouverture, Le Gabon avait aussi été tenu en échec par le novice de la compétition, la Guinée Bissau (1-1). A noter que Alain Traoré a été élu homme du match et Amado Soré dit "Amado jean” a lui reçut le titre honorifique de fan du match. Les Etalons observeront leur prochaine sortie le mercredi 18 janvier face au pays organisateur. Une rencontre qui, en cas de victoire, les mettrait en pole position pour la qualification.

 

 

Béranger ILBOUDO

De Libreville (Gabon)

Sidwaya

Mise à jour le Lundi, 16 Janvier 2017 09:37