Gabon vs Burkina Faso: 1-1 Les Etalons restent encore en vie PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Jeudi, 19 Janvier 2017 07:48

Dans un match où il y avait suffisamment de la place pour gagner, les Etalons se sont contentés de partager les points avec le pays organisateur. Ils ratent ainsi une bonne occasion de coloniser pour une première fois la tanière des Panthères. Mais l’avantage est que l’équipe nationale burkinabè a toujours son destin en main avant d’attaquer la 3e et dernière rencontre du groupe dimanche prochain.

 

C’est au trot que les Etalons ont abordé le match face aux Panthères. Pour les faire plier et les étouffer dans leur tanière, il en fallait plus que cette entrée bégayante. Surtout que dans les premières minutes, Bakary Koné « Général Bako » était déjà auteur d’une intervention approximative qui a permis à Malick Evouna de s’échapper. Heureusement qu’il sera vite repris. Mais cette action allait symboliser les difficultés du « Général Bako » dans la rencontre. Pierre Aubameyang, sur un coup franc tentera de déstabiliser le bloc burkinabè mais son shoot va tutoyer les oiseaux du stade de l’Amitié (5e). Dans la foulée, Hervé Koffi effectuait une sortie de sauvetage dans les pieds d’Athanase Denis Bouanga (6e). Acculés de toute part, les Etalons ont failli courber l’échine. Mais la grande classe de Koffi et sa baraka allait permettre à l’équipe d’éviter le pire. Car sur un tir tendu de Bouanga, il dévie le cuir du bout des doigts pour l’expédier sur sa transversale. Aubameyang en embuscade place une tête molle dans les bras du portier burkinabè qui avait eu le temps de se relever pour préserver sa cage inviolée (7e). Malgré les multiples assauts, les Etalons refusent de couler. Pour ne pas arranger les choses, c’est son feu follet Jonathan Pitroipa qui est obligé de sortir sur civière, victime d’un claquage. Il dit ainsi adieu à la compétition. Ce fait de jeu allait ragaillardir la troupe qui était en liquéfaction. Préjuce Nakoulma entré à la 11e minute allait décanter la situation 11 minutes plus tard. Sur un corner renvoyé par Patrick Malo, il prend de vitesse Obiang qui l’escorte pour qu’il aille présenter ses respects à Ovono et ouvrir le score (22e). Mais une succession d’erreurs allait permettre aux Panthères de revenir vite dans le match sans tergiverser. Le buteur Préjuce Nakoulma perd un ballon offensif qui casse le bloc. Bouanga lance en profondeur la fusée Aubameyang. Issoufou Dayo se loupe dans son intervention et Koffi trop court concède le penalty. Le  sociétaire de Dortmund se fait justice et remet les deux formations à égalité (38e). C’est sur ce score que l’arbitre gambien Bakary Papa Gassama siffle la pause.

 

Le sauvetage de Koffi

Les Etalons reviennent avec plus de fraîcheur dans la seconde partie. Bertrand Traoré qui a remplacé Jonathan Zongo enrhume la défense gabonaise mais se heurte sur Didier Ovono qui enlève sa balle placée d’une claquette (58e). Dans la minute suivante, Banou Diawara tire un coup franc qui sème la zizanie dans la tanière des Panthères mais la défense parvient à se dégager. Quand les Etalons allaient au charbon, les Panthères baissent peu à peu pavillon. En témoigne la bronca qui s’élevait des tribunes pour huer l’équipe gabonaise. Une autre balle arrêtée de Alain Traoré sème encore la confusion dans le camp gabonais et est chassée rapidement en corner. Mais les ouailles de Duarte ont failli se faire piéger. Sur un contre supersonique, Bouanga, élu homme du match est mis sur orbite. Il décoche une frappe que tout le monde voyait dans les buts. Sauf bien sûr le dernier rempart burkinabè. Dans une parade salvatrice, Hervé Kouakou Koffi enlève du pied ce ballon fumant et  l’envoie en corner (81e). Le portier burkinabè permet ainsi aux Etalons de rester en vie et d’avoir toujours son destin en main avant le troisième et dernier match de groupe. En effet, les Etalons seront face aux Lycaons de la Guinée Bissau, le dimanche 22 janvier prochain à Franceville.

 

Béranger ILBOUDO

De Libreville (Gabon)

 


 

Fiche technique

 

· Compétition: 2e journée  des phases de poule CAN Total 2017

· Stade : Stade de l’Amitié Sino-gabonaise

· Pelouse : Très bon état

· Temps : Ensoleillé

· Spectateurs : 20.000 environ

· Arbitre : Bakary Papa Gassama (Gambie)

· Avertissements : Hervé Kouakou Koffi (37e)

· Exclusion : Néant

· Buts : Préjuce Nakoulma (22e), Pierre Emerick Aubameyang (38e)

Gabon : Didier Evono Ebang-Aaron Christopher Billy Ondele Appindangoye-Koumba Tandjigora Abdoulaye (puis Serge Junior Nicolas Martinsson Ngouali, 64e)-Bruno Ecuelé Manga-Johan Serge Obiang (Puis Benjamin Parfait Zé Ondo, 34e)-Malick Evouna-Lloyd Palun-Pierre Emerick Emiliano-François Aubameyang (Cap)-André Biyogo Poko (puis Aboue Angoue Serge Kevin, 76e)-Athanase Denis Bouanga-Didier Ibrahim Ndong

Entraîneur : José Antonio Camacho Alfaro (Espagne)

Burkina Faso : Hervé Kouakou Koffi-Bakary Koné-Patrick Arnaud Malo-Abdou Razack Traoré-Banou Diawara-Sibiri Alain Traoré (puis Bakary Saré, 76e)-Beninwendé Yann Jonathan Pitroipa (puis Préjuce Nakoulma, 11e)-Issoufou Dayo-Jonathan Sundy Zongo (puis Bertrand Traoré, 53e)-Charles Kaboré (Cap)-Yacouba Coulibaly

Entraîneur : Paulo Jorge Rebelo Duarte (Portugal)

Sidwaya

Mise à jour le Jeudi, 19 Janvier 2017 07:54
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net