Guinée Bissau vs Burkina Faso : 0-2 Les Etalons dans le grand huit continental PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Lundi, 23 Janvier 2017 10:53

Paulo Duarte l’a enfin fait. Il a fallu attendre huit matchs sur le banc de touche des Etalons en phase finale de CAN pour signer sa première victoire. Un succès qui l’ouvre la route des quarts de finale. Et mieux, le Burkina Faso termine premier de sa poule alors qu’on ne vendait pas cher sa peau.

Les Etalons émargent dans le grand huit du football continental. Les ouailles de Paulo Duarte sont aujourd’hui adoubés par le gotha alors que deux ans plus tôt, ils terminaient à la queue du classement en Guinée Equatoriale. Sérieux et appliqués les Etalons sont bien rentrés dans ce troisième et dernier match de poule face à la Guinée Bissau, qui est une véritable trouble-fête. Il ne fallait donc pas laisser cette équipe prendre de la confiance pour déjouer les plans mis en place. Duarte aligne une formation à vocation offensive qui prend très tôt à la gorge les Djurtus. Bertrand Traoré est le premier a enrhumé cette arrière garde bissau-guinéenne. Mis sur orbite par Préjuce Nakoulma, le jeune frère d’Alain Traoré dans sa position préférentielle ouvre trop son pied et voit son ballon aller lécher le montant droit du portier des Djurtus (8e). Après cette première alerte sans frais, les Etalons ne baissent pas de pieds. Une seconde offensive rondement mené oblige Rudnilson Silva à une passe en retrait. Il manque de coordination avec son gardien de but sorti aussi en embuscade pour enrayer l’action. C’était pratiquement l’auto-goal mais Préjuce Nakoulma qui a bien suivi l’action vient conclure (11e). Le Burkina Faso venait de faire le plus dur : passer devant au score. Les Etalons choisissent en ce moment d’abandonner le ballon aux bissau-guinéens pour procéder par contre. Ils se feront peur sur quelques actions en concédant notamment plusieurs corners. Mais le bloc a su coulisser et les joueurs ont acceptés faire les efforts les uns pour les autres. C’est donc logiquement qu’ils regagnent les vestiaires avec ce but d’avance malgré une action de Piqueti qui a fait se dresser les cheveux des supporters burkinabè. Mais Hervé Kouakou Koffi était là pour rassurer son monde (44e). Au retour de la pause, les Djurtus sont encore les premiers à montrer le bout de leur nez. Sur un corner, Frédéric Mendy est oublié mais il décroise trop sa tête (56e). La réplique burkinabè sera encore fatale. L’axe Préjuce-Bertrand viendra encore prouver qu’il se porte à merveille. Les deux hommes se trouvent les yeux fermés et cette fois le sociétaire de l’Ajax est plus réaliste. Il glisse la balle hors de portée du dernier rempart de la Guinée Bissau (57e). Le break est ainsi fait. Les Etalons passent alors en mode gestion. Duarte fait tourner son effectif sans pour autant gripper sa machine. Les minutes s’égrènent et les Djurtus qui nourrissaient de minces espoirs de se qualifier finissent par capituler. Quand l’arbitre éthiopien Bamlak Tessema Weyesa siffle la fin du match, ils s’affalent tous sur la pelouse laissant les Etalons dans la liesse. Ils venaient de faire proprement le boulot à Franceville. Mieux ils s’emparent même de la tête du groupe A et évitent l’ogre sénégalais. Ils retournent ainsi à Libreville pour aller attendre le second du groupe B qui sera probablement la Tunisie car les Aigles de Carthage sont en bonne posture après deux sorties. A noter que Préjuce Nakoulma a été élu homme du match et Alice Koné, supportrice burkinabè, fan du match.

 

 

Béranger ILBOUDO

De Franceville (Gabon)

 


 

Fiche technique

 

• Compétition: 3e journée des phases de poule de la CAN 2017, groupe A

• Stade: Stade de la Rénovation de Franceville

• Pelouse: Assez bon état

• Arbitre: Bamlak Tessema Weyesa (Ethiopie)

• Spectateurs: 1.000 environs

• Temps: Chaud et humide

• Buts: Rudnilson Brito E Silva (OG), Bertrand Isidore Traoré (57e) pour le Burkina

• Avertissements: Abdou Razack Traoré (7e), Charles  Kaboré (45e) pour le Burkina

• Exclusion: Néant

Guinée Bissau: Jonas Asvedo Mendes-Tomas Soares Dabo-Rudnilson Brito E Silva-Jose Luis Mendes Lopes (Cap)-Francisco Silva Junior (puis Aldaïr Djalo Baldé, 75e)-Nanissio Justino Mendes Soares (puis Lassana Camara, 62e)-Frédéric Mendy-Juary Marinho Soares-Brito E Silva Toni-Piqueti Djassi Brito E Silva (puis Abel Camara, 65e)-Muhammad Youssuf Candé

Entraîneur: Baciro Cande

Burkina Faso: Hervé Kouakou Koffi-Steeve Farid Yago-Bakary Koné-Niguimbé Préjuce Nakoulma-Abdou Razack Traoré-Sibiri Alain Traoré (puis Ibrahim Blati Touré, 67e)-Issoufou Dayo-Aristide Bancé (puis Cyrille Bayala, 58e)-Charles Kaboré (Cap)-Bertrand Isidore Traoré (puis Bakary Saré, 78e)-Yacouba Coulibaly

Entraîneur: Paulo Jorge Rebelo Duarte

Mise à jour le Lundi, 23 Janvier 2017 10:58
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net