Burkina Faso # Ghana: 1-0 Les Etalons s’offrent le lot de consolation PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Lundi, 06 Février 2017 08:27

Grâce à un superbe coup franc d’Alain Traoré, les Etalons ont battu les Black Stars dans la petite finale de la CAN 2017 et se sont offert la médaille de bronze de la compétition. C’était le samedi 4 février 2017 au stade Michel Essongue de Port Gentil à l’occasion du match de classement.

Les Etalons ont mis du temps avant de pouvoir mettre un pied devant l’autre dans la partie. Ils étaient visiblement émoussés par le rythme des matchs et par la prolongation disputée face à l’Egypte pendant les demi-finales. Les Ghanéens profiteront de cette entame bégayante des Etalons pour appuyer sur l’accélérateur. De plus, le sélectionneur ghanéen, l’Israélien Avram Grant a choisi d’apporter de la fraîcheur à sa formation en alignant sept réservistes sur les onze de départ, contrairement à Duarte qui a fait confiance à son groupe qui a disputé le match face aux Pharaons, 72 heures plus tôt. Des mauvaises passes, du déchet technique, des contrôles hasardeux, des frappes foireuses et des mauvais gestes ont surtout ponctué les quatre (4) premières minutes de leur rencontre face au Ghana. Les Blacks Stars en profiteront pour porter constamment le danger devant les cages de Hervé Kouakou Koffi. Un centre de Andrew Kyere Yiadom trouve la tête de Emmanuel Agyeman Badu, esseulé au cœur de la défense burkinabè. Heureusement, ce dernier ne cadre pas (3e). Bernard Tekpetey verra sa frappe se dérober de la lucarne (4e) et Jordan Ayew ne sera pas précis sur un centre millimétré de Tetteh (20e). La plus grosse occasion ghanéenne interviendra à la 24e minute. Koffi est content de voir la tête de Tekpetey s’échouer sur sa transversale. Les Ghanéens maintiennent la pression constante pour ne pas laisser les Burkinabè sortir la tête de l’eau. Koffi est obligé de sortir le grand jeu pour chasser un ballon fumant de Jordan Ayew sur un coup franc (31e) avant que Bako, d’habitude régulier, n’offre une occasion à Tekpetey qui n’en profite pas (34e). C’est Préjuce Nakoulma qui viendra sonner la révolte burkinabè. Il sera d’abord auteur d’un raid solitaire. Mais il sera stoppé au moment de conclure par Yiadom (36e). Le néo-nantais va encore s’offrir un contre éclair où il enrhumera la défense avant de trop croiser sa frappe (41e). Mais les Ghanéens auront eu tort de n’avoir pas concrétisé toutes les opportunités qu’ils se sont procurées et ils vont le regretter clairement. Car au retour des vestiaires, les mouches vont changer d’âne et le match va changer d’âme. Malgré une entame de seconde période correcte avec des éclairs de Jordan Ayew (49e) et une autre munition gâchée par Tekpetey (60e), les Ghanéens vont déchanter à partir de l’heure de jeu. Les Etalons équilibrent les débats et parviennent à poser le pied sur le ballon. Les combinaisons sont de nouveau fluides et les décalages permettent de trouver des occasions. Alain Traoré sur un tir en pivot loupe sa cible (76e). Mais ce n’était que partie remise. Le gaucher burkinabè qui avait promis qu’il ne quittera pas cette CAN sans nettoyer une lucarne se présentera devant une balle arrêtée. Il prend le soin de bien régler la mire pour bien ajuster le cadre. Sa frappe, avec une précision chirurgicale, fait mouche (88e). Le Ghana est à terre. Il ne se relèvera plus. Le score aurait pu prendre une autre ampleur si auparavant, dans le contre initié par Préjuce Nakoulma, Cyrille Bayala n’avait pas perdu son duel devant le portier ghanéen (78e). Les Etalons sont néanmoins médaillés de bronze dans cette CAN où, à l’unanimité, tout le monde a consenti qu’ils ont produit le meilleur jeu de l’épreuve et qu’ils méritaient une autre couleur de métal sur leur cou que le bronze. Pour couronner leur bon cheminement, c’est Ibrahim Blati Touré qui sera désigné homme du match de cette rencontre.

 

 

Béranger ILBOUDO

De Port Gentil (Gabon)

Sidwaya

Mise à jour le Lundi, 06 Février 2017 08:30
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net