CAF : Ahmad Ahmad l’homme qui a taclé Hayatou PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur paalga   
Vendredi, 17 Mars 2017 08:26

On avait beau lui conjurer de faire la passe et de ne pas conserver éternellement le ballon tel un joueur individualiste, le ci-devant président de la Confédération africaine de football n’en avait cure. Bien qu’on lui ait conseillé de ne pas faire le match de trop et de savoir quitter le terrain avant que le terrain le quitte, pour paraphraser le général de Gaulle, Issa Hayatou s’en fichait royalement.

Pendant sportif de ces monarques qui, dans de nombreux pays africains, s’accrochent au fauteuil présidentiel, le natif de Garoua, élu pour la première fois le 10 mars 1988, venait ainsi de souffler sa 29e bougie à la tête du sport roi africain. Et à 71 ans, il n’entendait toujours pas lâcher la balle puisqu’il était candidat à sa propre succession lors de l’assemblée générale élective qui s’est tenue hier à Addis-Abeba. Mal lui en a pris. Etant donné qu’il ne voulait pas raccrocher les crampons de lui-même, les électeurs de 54 fédérations nationales l’ont obligé à le faire, particulièrement l’un d’entre eux : le Malgache Ahmad Ahmad, qui passait pourtant aux yeux de nombreux observateurs de la scène footballistique comme un simple remplaçant qui ne ferait pas le poids devant le titulaire indiscutable depuis trente ans qu’était Hayatou. Et pourtant il faudrait désormais compter avec ce nom, ce visage de 57 ans qui a battu, à la surprise générale, le septuagénaire par 34 voix contre 20.

 

En réalité dans cette affaire, c’est plus contre Hayatou que les électeurs ont voté que pour l’ancien ministre malgache de la Pêche dont la pêche aura finalement été miraculeuse. C’est une véritable révolution copernicienne qui vient de s’opérer à la tête du football africain avec le carton rouge brandi contre celui qui était à la fois arbitre et joueur, modifiant les règles du jeu au gré de ses intérêts. Une nouvelle partie commence donc avec des règles qu’on espère beaucoup plus démocratiques et consensuelles telles la limitation du nombre de mandats à 3, la fixation de la limite d’âge à 70 ans, pour ne citer que ces propositions phares du nouveau président de la CAF.

C’est aussi, et on l’espère, un supplément de morale qui sera injecté dans l’organisation, tant ces dernières années le Camerounais a surtout fait parler de lui au sujet d’affaires de corruption dans lesquelles il aurait trempé. Pour l’ancien coureur de 400 et 800 m dans sa jeunesse, aujourd’hui à bout de souffle, c’est une piteuse sortie sous les huées des spectateurs pour avoir voulu jouer les prolongations alors qu’il méritait un meilleur départ, vu ses états de service. Mais il en est du football comme de la politique : c’est ce qui arrive presque toujours quand on ne sait pas s’arrêter à temps.

Ce que le désormais ex-président de la CAF doit craindre maintenant, c’est que ses nombreuses casseroles fassent plus de bruit que jamais avec les procédures contentieuses dans lesquelles il est englué, notamment cette histoire de droits de retransmission des compétitions de la CAF «abusivement attribués» à Lagardère Sports. Pour sûr, l’instance suprême du foot sur le continent africain ne sera plus dirigée comme sous Issa Hayatou, et c’est déjà ça de gagné.

 

M. Arnaud Ouédraogo

L'Observateur paalga

Mise à jour le Vendredi, 17 Mars 2017 08:31
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net

 

Recherche

Annonces et agenda

17e édition de la Journée nationale du Paysan: Le comité d’organisation à pied d’œuvre

Le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire(MASA), Mahama Zoungrana, a installé le 13 janvier 2014, à Ouagadougou, le comité national d’organisation de la 17e édition de la Journée nationale du paysan(JNP), prévue pour se tenir du 3 au 5 avril 2014 à Fada N’Gourma. A moins de trois mois de la tenue de la 17e édition de la Journée nationale du paysan (JNP), les membres du comité national d’organisation ont été installés le 13 janvier 2014 par le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire (MASA) , Mahama Zoungrana.

Lire la suite...
 
JPEX 2013 : Journée Parcours de l’Excellence, 2eme édition

Dates et lieu: Ven. 6 décembre et sam. 7 décembre 2013-11-13 à l’Ambassade du Burkina Faso - 159 Boulevard Haussmann, 75008 Paris

Thème : « Emploi et Investissement en Afrique : Les perspectives d’un développement durable »

Pour plus d’informations, voir : www.laceb-agora.com

Lire la suite...
 
De l’huile frelatée saisie

Il n’y a pas longtemps, des bidons d’huile frelatée ont été saisis par les forces de police à Bobo-Dioulasso. Une opération du même type à Ouagadougou a aussi permis de mettre le grappin sur des bidons d’huile de vidange distillée et destinée à la consommation. Ces produits impropres à la consommation sont dommageables à la santé des consommateurs. Les impuretés peuvent s’accumuler dans les vaisseaux sanguins, s’attaquer au foie et prédisposer les consommateurs aux maladies cardiovasculaires. Ces deux saisies ne sont pas des faits isolés et en appellent à plus de ténacité dans la lutte contre la contrefaçon des produits alimentaires. C’est le lieu d’inviter les consommateurs à plus de vigilance et à collaborer avec les services impliqués dans la lutte contre ces produits illicites, car il y va de leur santé.

Nestor BAKI

Sidwaya

 

Bannière 2D Solutions

Bannière

Petites annonces

Bannière

Meteo

Prévisions météo Ouagadougou