Sénégal vs Burkina Faso:le mouton de la Tabaski sacrifié n’a pas suffi PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Lundi, 04 Septembre 2017 05:46

Les Etalons du Burkina Faso ont tenu en échec (0-0) les Lions du Sénégal. Comptant pour la 3e journée des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018, ce résultat maintient le Burkina Faso  toujours  leader de la poule D. C’était le samedi 2 septembre 2017, jour de Tabaski au Sénégal, dans un stade Léopold- Sedar- Senghor quasi plein.

Le mouton sacrifié dans la matinée pour la célébration de la fête de Tabaski n’aura pas suffi aux Lions dans la soirée  de disposer des vaillants Etalons du Burkina Faso. Le coach Aliou Cissé et ses garçons ont été contraints au partage des points (0-0) dans un stade Léopold- Sédar- Senghor acquis à leur cause. Sur le papier, le Sénégal et ses Lions partaient avec la faveur des pronostics. Notamment à cause des grands noms de certains de ses joueurs qui font la fierté d’équipes européennes.  Mais la réalité a été  tout autre sur la pelouse. A dire vrai, l’équipe nationale A du Sénégal possède des individualités certes, mais n’a pas une équipe. Ce qui est le contraire de son adversaire d’un soir. En effet, en l’absence de  noms ronflants en son sein, les Etalons, depuis la dernière CAN, ont bâti une équipe homogène, solidaire et avec un bon fond de jeu. Ainsi, face à une équipe burkinabé  qui a su faire valoir son collectif, la pléiade de stars sénégalaises, à l’instar de  Sadio Mané, Moussa Sow ou encore   Diao Baldé Keïta n’ont pas pu faire valoir leur talent.  Pourtant,  elles ont été les premiers à haranguer  le public dès les premiers  instants de la rencontre. Les cinq premières minutes sont à mettre à leur actif. Passée cette période de round d’observation, les Etalons ont remis le pied sur le cuir. Alain  Traoré fauché (9e mn) à l‘entrée de la surface de réparation s’est fait justice dans l’exécution. Son ballon atterri sur la tête d’un défenseur  qui  s’est contenté de mettre hors du  champ de jeu.  Pendant ce temps dans le couloir gauche, Sadio Mané peine à se défaire de son vis-à-vis. Idem pour Moussa Sow. Paulo Duarte resserre son milieu, empêchant  l’adversaire de tisser le ballon. Dans ce pressing, Ibrahim Blati Touré (35emn) s’accapare d’un ballon et lance une contre-attaque. Il retrouve Préjuce Nacoulma sur le flanc droit. Son tir écrasé trouve le pied gauche du portier sénégalais sur sa trajectoire. Deux minutes plus tard c’est au tour des Lions de s’illustrer.  N’eut été l’excellent sauvetage  du portier burkinabé Hervé Kouakou Koffi dans un face à face avec Moussa Sow, le score allait être autre. Le sociétaire le Lille a sorti le grand jeu comme si c’était un avertissement pour dissuader tous ceux qui  se pointeront  face à lui.

 

En dehors de  ces actions individuelles, plus rien jusqu’à la pause. Contrairement à la première partie de jeu, la seconde a reflété une autre image.  Aucune des équipes n’a été entreprenante comme s’il fallait une fois de plus se conformer à la traditionnelle  période d’observation. Si l’équipe burkinabé ne se laissait pas découvrir, ce n’était pas à la sélection locale d’en faire autant.  C’était à elle  de faire le jeu. Elle s’est contentée d’une  légère domination  sans apport. Même avec l’entrée   de Diao Baldé Keita tant réclamée  par le public, rien n’a changé à la configuration du jeu. Réduit à 10 à la suite de l’exclusion de  Kalidou Koulibaly pour avoir  écopé de deux cartons jaunes, les Lions n’avaient plus d’autres choix que de préserver le nul  quitte à pouvoir faire un exploit demain au stade du 4 Août. Quant à  l’équipe burkinabé, elle n’a pas  su profiter de sa supériorité. Et pourtant elle en avait les moyens pour  enrayer tout espoir et devenir un véritable leader du groupe.  Une victoire à l’extérieur surtout face à l’équipe qui a les meilleures individualités de la poule allait être le meilleur scenario possible. Pour la seconde manche de la double confrontation, Paulo Duarte devra composer  demain  sans Charles Kaboré. Sous menace d’une suspension en cas de carton jaune, le capitaine des Etalons en a écopé  malheureusement. Mais ce groupe des Etalons nous a toujours démontré que nul n’est indispensable. Le coach  n’a donc plus autre choix que de faire confiance à un jeune pour pallier l’absence de son capitaine comme il l’a si bien fait avec  Steeve Yago ou encore Abdou Razack Traoré. Les jeunes se doivent de prouver  afin de faire valoir  leur sélection si et seulement si on leur fait confiance.

 

Ollo Aimé Césaire HIEN

(De retour de Dakar)

Sidwaya

...................................................................................................................................................................................

Les résultats de la 3e journée de la poule D

 

  • Cape Vert # Afrique du Sud : 2-1
  • Sénégal # Burkina Faso : 0-0

 

 

Classement

 

  • 1-Burkina Faso (5 points +2)
  • 2-Sénégal (4 points +1)
  • 3-Afrique du Sud (4 points +0)
  • 4-Cap-Vert (3 points -3)

 

 

Fiche technique

 

  • Compétition : 3e journée du groupe D-Eliminatoires-zone Afrique de la coupe du monde Russie 2018
  • Terrain : Stade Léopold- Sedar- Senghor de Dakar
  • Spectateurs : Environ 50 000
  • Pelouse : Acceptable
  • Arbitres :Josua Boundo(central-Botswana),Arsenio Marengula(1er assistant-Mozambique), Souru Phasoane (2e assistant-Lesotho), Kutlwano Leso (4e officiel-Bostwana).
  • Commissaire au match : Ardiouma Koné (Côte d’Ivoire)
  • Buts : Néant
  • Avertissements : Kalidou Koulibaly (25e et 83e mn) et Moussa Wague(92emn) Sénégal. Bakary Koné (31e mn), Issouf Paro (34e mn), Blati Ibrahim Touré (69emn) et Charles Kaboré (90emn) Burkina Faso.
  • Expulsion : Kalidou Koulibaly (83e mn) Sénégal

 

 

Compositions d’équipes :

Sénégal: 16-Khadim Ndiaye, 2-Kara Mbodji(capitaine), 3-Kalidou Koulibaly, 5-Gana Guèye, 7-Moussa Sow puis 8-Cheiklou Kouyaté (89emn), 10-Mané Sadio, 12-Younousse Sankhase puis  17-Alioun pape Ndiaye (73emn), 15-Salif Sané, 18-Ismaila Sarr puis 20-Diao Keita Balde (65emn), 19-Saliou Cissé et 25-Moussa Wague

Entraineur : Aliou Cissé

Burkina Faso: 16-Hervé Kouakou Koffi, 3-Issouf Paro puis 5-Patrick Arnaud Malo, 14-Issoufou Dayo, 4-Bakary Koné, 20-Yacouba Coulibaly, 18-Charles Kaboré, 22-Ibrahim Blatti Touré, 10-Alain Sibiri Traoré, 19-Isidore Bertrand Traoré, 21-Barros Cyrille Bayala puis 8-Yaya Banhoro (78emn) et  Préjuce Nacoulma puis 15-Aristide Bancé (86emn).

Entraineurs : Paulo Duarté

Mise à jour le Lundi, 04 Septembre 2017 05:52
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net