Burkina Faso vs Sénégal / 2-2 : Les Etalons sortent indemnes du piège PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sidwaya   
Mercredi, 06 Septembre 2017 05:13

On a failli crier à la scoumoune, mais les Etalons dans une réaction d’orgueil ont su revenir en toute fin de match grâce à une réalisation sublime d’Alain Traoré. Au sortir de cette 4e journée des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018, les Etalons gardent encore la tête de leur groupe même s’il y a encore un resserrement dans le classement.

La double confrontation face aux Lions du Sénégal avait tout du traquenard parfait pour les Etalons. Et c’est en cette manche retour que l’on convient avec Paulo Duarte que l’hécatombe qui frappe son équipe est un gros handicap. D’où le technicien portugais n’a pas voulu trop se livrer hier soir sur le pré de l’écurie des Etalons. Dans un match cadenassé tactiquement, soit la solution allait venir des balles arrêtées ou sur l’émergence des individualités. Parlant d’individualités, c’est Bertrand Isidore Traoré qui sera le premier à s’illustrer. Dans un rush dont il a le secret, la tête de gondole technique du groupe Etalon allait mettre au vent une partie du bastion défensif sénégalais avant d’ajuster Khadim Ndiaye pour ouvrir le score d’une frappe somptueuse (9e). Le match allait par la suite sombrer dans un faux rythme, le temps pour les Lions Sénégalais de chercher des trous d’airs dans la défense burkinabè. Ils trouveront le maillon faible sur le côté droit. Une partie occupée par Patrick Malo. Il sera d’abord auteur d’un marquage élastique sur Sadio Mané, ce qui permettra à ce dernier de servir librement Ismaïla Sarr pour l’égalisation sénégalaise (26e). Non content d’avoir offert cette offrande aux Lions, il sera encore coupable de manque de sévérité défensive permettant au virevoltant Sadio Mané de l’enrhumer et de prendre de la vitesse sur son aile, obligeant ainsi Issoufou Dayo à employer la méthode forte pour le stopper. Sur cette action, le défenseur central burkinabè, qui avait auparavant écopé d’un carton jaune, sera avertit de nouveau et se verra exclu prématurément de la partie (40e). En infériorité numérique pendant plus d’une mi-temps, on savait alors que la tâche sera ardue pour les ouailles de Paulo Duarte. Mais c’était sans compter sur leur mental d’acier. Ils ne cèderont pas à la panique même quand Sadio Mané donna l’avantage à son équipe (74e). Poussés par un public acquis à leur cause et désireux de faire du 4-Août une citadelle imprenable, les Etalons acculent les Lions qui se voient obliger de proposer un ersatz de football dans le money time. C’est cet instant que choisira Alain Traoré pour venir doucher les espoirs des Lions qui se voyaient déjà trôner à la tête du groupe D. Sur un coup de patte magique, pareil à celui qu’il avait sorti contre le Ghana en match de classement de la dernière CAN au Gabon et pratiquement dans les mêmes instants, il viendra crucifier l’infortuné Pape Seydou Ndiaye (88e) qui venait de prendre place sur l’aire de jeu en remplacement de Khadim Ndiaye, blessé. Avec ce résultat de parité, les Etalons préservent l’essentiel et gardent toujours la tête du groupe avec 6 points +2. La bonne affaire est revenue au Cap Vert qui a obligé l’Afrique du Sud à baisser le froc à deux reprises. Les Requins Bleus s’emparent de la 2e place avec également 6 points mais un goal-average moindre. Les Lions du Sénégal rétrogradent à la 3e place avec 5 points et les Bafana-Bafana ferment la marche avec 4 points. Autant dire que tout est encore serré dans cette poule mais les Etalons ont encore leur destin dans leurs sabots. Il leur suffit de bien négocier le virage au cours de la 5e journée (probablement les 6, 7 ou 8 octobre prochain) en Afrique du Sud pour laisser voir venir les choses.

 

 

Béranger ILBOUDO

Sidwaya

------------------------------------------------------------------------

Fiche technique

Date : Mardi 5 septembre 2017.

Compétition : 4e journée des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018

Stade : 4-Août Burkina Faso # Sénégal : 2-2. Mi-temps :1-1. Buts : Bertrand Traoré  (9e), Alain Traoré (88e) pour le Burkina Faso ; Ismaïla Sarr (26e), Sadio Mané  (75e) pour le Sénégal.

Avertissements : Issoufou Dayo 16e (Burkina Faso) ; Lamine Gassama 46e (Sénégal). Exclusion : Issoufou Dayo 40e (Burkina Faso). Arbitrage de Janny Sikazwe (Zambie). Assistants : Jerson Emiliano Dos Santos (Angola), Olivier Safari Kabéné (RD Congo). 4e officiel : Wisdom Chewe. Délégué fédéral : Vincent Somé (Burkina Faso). Commissaire : Dieudonné N'Doumbou Likouni (Gabon). Temps : beau. Public : environ 33 000 spectateurs.

Burkina Faso :Hervé Kouakou Koffi, Ousmane Junior Sylla puis Mohamed Ouattara (45e), Patrick Malo puis Banou Diawara (86e), Issoufou Dayo, Ibrahim Blati Touré, Bakary Koné  (cap), Aristide Bancé puis Cyrille Bayala (72e), Alain Traoré, Bertrand Traoré, Yacouba Coulibaly, Prejuce Nakoulma.

Entraîneur : Paulo Duarte

Sénégal : Khadim N'Diaye puis Pape Seydou N'Diaye (69e), Sérigne Kara Mbodji, Idrissa Gana Gueye, Moussa Sow puis Kéita Baldé (77e), Cheikhou Kouyaté (cap ), Sadio Mané, Salif  Sané, Papa Alioune N'Diaye, Ismaïla Sarr, Saliou Cissé, Lamine Gassama puis Moussa Wagué (64e).

Entraîneur : Aliou Cissé

Mise à jour le Mercredi, 06 Septembre 2017 05:25
 

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net