Santé et social
Réduire la mortalité maternelle en Afrique: Le pari de l’Union africaine PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Pays   
Mardi, 09 Août 2011 05:38

Le ministère de la Santé, en collaboration avec les partenaires au développement, a organisé, le 4 août 2011 à Ouagadougou, la cérémonie de lancement de la Campagne pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle en Afrique (CARMMA). Placée sous le patronage de l’épouse du chef de l’Etat, Chantal Compaoré, cette campagne est une initiative de l’Union africaine et vise à accélérer les progrès vers l’atteinte de l’Objectif du millénaire pour le développement n°5 (OMD5). Cet objectif consiste à réduire le ratio de mortalité maternelle de 484 à 121 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes d’ici à 2015.

Lire la suite...
 
Prévention des épidémies : Le choléra aux portes du Burkina PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur Paalga   
Mercredi, 27 Juillet 2011 07:06

Le Conseil national de l’hygiène publique (CNHP) s’est réuni le mardi 26 juillet 2011 dans la salle de conférences Cardinal Paul-Zoungrana de l’OCADES pour échanger sur le rôle des collectivités territoriales dans la prévention et la lutte contre le choléra  qui fait des victimes dans des pays voisins du Burkina Faso.

Le Conseil national de l’hygiène publique (CNHP) est un cadre de concertation, d’orientation, de suivi et d’évaluation en  vue de l’intégration des principes fondamentaux de l’hygiène publique dans le processus de  développement social et culturel du pays. Il a pour missions essentielles, entre autres, de favoriser la concertation entre les différents acteurs et partenaires dans le domaine de la santé, de l’hygiène, de l’environnement et d’améliorer le cadre de vie, d’émettre des avis motivés sur toute question se rapportant à l’hygiène publique et de promouvoir la participation des communautés, associations et partenaires à la mise en œuvre des plans et programmes de la politique nationale d’hygiène publique.

Lire la suite...
 
Brevets sur les ARV : Ouand un laboratoire se montre philanthropique PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Le Pays   
Mercredi, 13 Juillet 2011 22:37

 

Voilà un mal qui, depuis plus de trente ans, effraie tout le monde rien que par la simple évocation de son nom et qui, nonobstant les efforts déployés pour le contrer, fait toujours des victimes. Ce mal, connu sous le sigle de SIDA (Syndrome immunodéficience acquise), selon une théorie communément admise par la communauté scientifique, aurait une origine simienne.

Mise à jour le Mercredi, 13 Juillet 2011 22:44
Lire la suite...
 
Hôpital Souro-Sanon : Quand le bloc opératoire cesse de fonctionner PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Observateur Paalga   
Mercredi, 13 Juillet 2011 00:00

 

C’est le débordement depuis plusieurs jours au niveau de la salle d’attente du bloc opératoire de l’hôpital Souro-Sanon de Bobo-Dioulasso. Les patients en attente d'une intervention chirurgicale, dont le nombre ne cesse de croître, sont dans le désarroi. Faute d’autoclave en effet, le bloc opératoire a cessé de fonctionner depuis plus de deux semaines. Hormis quelques cas d’extrême urgence qui sont  pris en charge. Une situation qui n’est pas sans conséquences, surtout pour des malades souvent obligés de supporter la douleur, faute de soins.

Lire la suite...
 
Trois organismes onusiens aux côtés du Burkina dans sa lutte contre le sida PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Afrique Avenir   
Lundi, 11 Juillet 2011 09:58


Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation mondiale pour la santé (OMS) et le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) se sont engagés à appuyer le Burkina Faso dans sa quête de 14,7 milliards de FCFA pour le financement de son programme de prévention de la transmission mère-enfant du VIH (PTME) 2011-2015, a annoncé à APA le ministre burkinabé de la Santé.

Selon le Professeur Adama Trraoré, ‘’l’objectif poursuivi à travers le présent programme est d’arriver à réduire le taux de transmission résiduelle du VIH de la mère à l’enfant à moins de 5% en fin 2015’’.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 31 32 33 34 Suivant > Fin >>

Page 33 sur 34

Nos Flux RSS

feed-image Flux RSS 2.0

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Dans le monde

Contactez Fasopresse

 

Pour des requêtes d’informations ou des besoins d’insertions publicitaires, vous pouvez nous joindre en envoyant un mail à l’adresse suivante :

E-mail: info@fasopresse.net

 

Recherche

Annonces et agenda

17e édition de la Journée nationale du Paysan: Le comité d’organisation à pied d’œuvre

Le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire(MASA), Mahama Zoungrana, a installé le 13 janvier 2014, à Ouagadougou, le comité national d’organisation de la 17e édition de la Journée nationale du paysan(JNP), prévue pour se tenir du 3 au 5 avril 2014 à Fada N’Gourma. A moins de trois mois de la tenue de la 17e édition de la Journée nationale du paysan (JNP), les membres du comité national d’organisation ont été installés le 13 janvier 2014 par le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire (MASA) , Mahama Zoungrana.

Lire la suite...
 
JPEX 2013 : Journée Parcours de l’Excellence, 2eme édition

Dates et lieu: Ven. 6 décembre et sam. 7 décembre 2013-11-13 à l’Ambassade du Burkina Faso - 159 Boulevard Haussmann, 75008 Paris

Thème : « Emploi et Investissement en Afrique : Les perspectives d’un développement durable »

Pour plus d’informations, voir : www.laceb-agora.com

Lire la suite...
 
De l’huile frelatée saisie

Il n’y a pas longtemps, des bidons d’huile frelatée ont été saisis par les forces de police à Bobo-Dioulasso. Une opération du même type à Ouagadougou a aussi permis de mettre le grappin sur des bidons d’huile de vidange distillée et destinée à la consommation. Ces produits impropres à la consommation sont dommageables à la santé des consommateurs. Les impuretés peuvent s’accumuler dans les vaisseaux sanguins, s’attaquer au foie et prédisposer les consommateurs aux maladies cardiovasculaires. Ces deux saisies ne sont pas des faits isolés et en appellent à plus de ténacité dans la lutte contre la contrefaçon des produits alimentaires. C’est le lieu d’inviter les consommateurs à plus de vigilance et à collaborer avec les services impliqués dans la lutte contre ces produits illicites, car il y va de leur santé.

Nestor BAKI

Sidwaya

 

Bannière 2D Solutions

Bannière

Petites annonces

Bannière

Meteo

Prévisions météo Ouagadougou